Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Doit-on limiter le nombre de touristes ?

C’est la question qu’a posé le portail d’infomédiation Easyvoyage à plus de 1000 internautes.

Barcelone, Venise, Dubrovnik, … La question du sur-tourisme agite certaines des villes les plus courues d’Europe depuis plusieurs années. Au point de modifier les projets de voyages des touristes ? Le comparateur Easyvoyage a interrogé 1011 internautes au sujet de la sur-fréquentation de certaines destinations.

Et les résultats du sondage sont étonnants. En effet, 39% des personnes interrogées pensent que les villes concernées devraient limiter le nombre de visiteurs quotidiens, comme Venise a commencé à l’expérimenter. La Cité des Doges (40%), Barcelone (31%), Rome (15%) et Amsterdam (8%) seraient même boudées par les sondés en raison de leur trop-plein de touristes, au moins en haute-saison. 43% des voyageurs font attention à ce phénomène avant de réserver leurs vacances. 46% des voyageurs ne font aucune concession, mettant en priorité leur désir de découvrir une destination.

30% des sondés pour des quotas de visiteurs

La France est moins impactée, puisque seuls 10% des sondés estiment que l’Hexagone et son patrimoine sont touchéés par le phénomène. 34% des internautes pensent que la tourismophobie ne va pas s’intensifier en France, étant donné le nombre d’expériences proposées. Le rejet des visiteurs est un vrai sujet pour les Français puisque 44% d’entre eux estiment en avoir été victimes, notamment en encaissant des remarques désagréables.

Même si la majorité des internautes (57%) font preuve de compréhension face à ces habitants consternés par l’afflux de touristes, 46 % restent toujours agréablement surpris par l’accueil des locaux sur leurs lieux de vacances. Certains, plus catégoriques (18 %) ne comprennent pas leur désarroi car « après tout, c’est bien le tourisme qui fait l’économie de ces villes ! ».

Mais les touristes ne manquent pas d’idées pour trouver des solutions. 48 % des internautes proposent d’élargir les horaires d’ouverture de certains lieux, voire de profiter du jetlag pour des visites nocturnes (9%). 30% plébiscitent la mise en place de quotas de visites. Faire payer l’accès aux sites comme les fêtes de Bayonne est envisageable pour 12% des voyageurs.