Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Destination : l’Espagne a sauvé les meubles grâce au tourisme intérieur

La saison touristique a été meilleure que prévu cet été en Espagne, mais le secteur est très loin d’avoir retrouvé son niveau d’avant pandémie.

Selon Exceltur, l’activité touristique a généré 42,6 milliards d’euros de revenus en Espagne entre juillet et septembre. Ce chiffre est en forte baisse par rapport à celui de l’été 2019 (-27%), mais est supérieur à celui anticipé par l’organisation patronale (-35%).

Cette situation, d’après l’organisme, s’explique par le poids du tourisme local. Les Espagnols, dans leur grande majorité, sont en effet restés en Espagne cet été, donnant un « coup de pouce déterminant » au secteur touristique national. Un scénario qui rappelle celui de la destination France.

Deux fois moins de recettes internationales

Par rapport à 2019, les revenus générés par les touristes locaux ont ainsi progressé de 3,4%. Ceux générés par les touristes étrangers, à l’inverse, sont restés très éloignés de leur niveau d’avant-crise (-48,5%), plombés par l’absence des touristes britanniques.

Selon Exceltur, le produit intérieur brut touristique de l’Espagne devrait atteindre 87 milliards d’euros en 2021. Ce niveau est « proche de celui de 2003 » mais inférieur de 43,9% à celui de 2019, précise l’organisme, qui invite à la « prudence » quant à ces prévisions.

« Grâce à la vaccination de masse », « nous nous approchons de la reprise attendue » depuis le début de la crise sanitaire, mais cette reprise « reste très inégale selon les secteurs, les entreprises et les destinations », explique l’organisme.

Un secteur stratégique

Le gouvernement s’est initialement fixé pour objectif d’attirer près de 45 millions de touristes étrangers cette année, soit la moitié environ du volume atteint en 2019. Cet objectif semble d’ores et déjà hors de portée, seules 15 millions d’entrées ayant été enregistrées sur les huit premiers mois.

Avant la crise, l’Espagne était la deuxième destination touristique mondiale derrière la France, laquelle escompte 50 millions de visiteurs étrangers en 2021 selon le secrétaire d’Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Le secteur pesait alors pour 12% du PIB et concentrait 13% des emplois dans le pays.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique