Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

De St-Louis à la Casamance, l’autre Sénégal

Et si la Casamance était le nouvel Eden du Sénégal ? Le contraste saisissant qu’elle oppose à Saint-Louis, la Petite Côte et le Siné Saloum étoffe la palette d’un pays idéal pour une première découverte de l’Afrique noire.

Les accords de paix signés en décembre 2004 entre le gouvernement et le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance sont une bonne nouvelle pour le Sénégal. Ils pourraient inciter les TO à revenir dans la région, notamment celle du Cap Skirring. Sur une zone concentrée, elle offre à la fois des plages de rêve pour les séjours balnéaires, des forêts subtropicales, la brousse et des bolongs fantastiques pour des découvertes sportives, des villages du bout du monde pour des rencontres passionnantes. Preuve de cette richesse, à moins de 6 heures d’avion de la France et gorgée de soleil en hiver, la présence depuis trente ans du Club Med et de Jet tours à Kabrousse, le village voisin.

Tandis que les tour-opérateurs membres du Ceto, à l’exception de Nouvelles Fron- tières, ont accusé une baisse de leurs ventes de forfaits de 9,2 % au Sénégal en 2004, la Casamance pourrait être le nouvel atout des voyagistes français pour diversifier leur production. Royal Tours, STI, Symphonie d’Afrique et Secrets du monde l’ont compris. Leur présence remarquée donne l’espoir aux hôteliers de prolonger la saison jusqu’en juin.

Reste à convaincre les compagnies aériennes de poser leurs avions sur la piste de Cap Skirring, dont la remise aux normes prévue cette année, permettra d’accueillir les gros porteurs dans de meilleures conditions. Trop courte, elle impose de changer d’équipage à Dakar et une configuration limitée des avions, à 155 sièges.

En 2004, 15 000 visiteurs ont foulé les terres de ce paradis perdu à l’opposé d’un autre joyau, Saint-Louis. Depuis novembre, l’ex-ville coloniale est devenue la nouvelle porte d’entrée du pays au nord, grâce à la desserte directe d’Air Sénégal International. Etape incontournable des circuits, Saint-Louis est souvent combinée avec Saly ou le delta du Siné Saloum, autre paradis sauvage.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique