Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Olivier Ponti (ForwardKeys) : « Dans l’aérien, seules l’Europe et les Caraïbes ont redémarré cet été »

Quelles sont les tendances de l’été et de l’automne, au niveau de l’aérien ? Comment les prix évolueront-ils à l’avenir ? Quid des segments loisirs, affaires et « friends and family » ? Nous avons fait un grand tour de piste sur ces questions lors d’une interview d’Olivier Ponti, vice-président Insights de ForwardKeys, un cabinet d’analyses expert de l’aérien.

L’Echo touristique : Quel est le bilan du troisième trimestre dans l’aérien au niveau mondial, selon ForwardKeys ?

Olivier Ponti : Après l’arrêt quasi complet du trafic aérien au printemps 2020, les destinations ont commencé à communiquer sur des dates de réouverture prochaine des frontières. C’est notamment le cas de pays du sud de l’Europe.

Aussitôt, alors même qu’elles étaient toujours fermées, les recherches, mais aussi les réservations de billets d’avion, ont repris pour ces destinations. Quand les pays ont effectivement rouvert (au trafic international, NDLR), nous avons constaté une réactivation du marché, souvent au niveau régional.

Dans quelles régions du monde le tourisme international a-t-il redémarré ?

Olivier Ponti : Ce qui a réellement redémarré cet été, ce sont les voyages des Européens qui visitent d’autres pays européens, et les liaisons internationales vers les Caraïbes, notamment depuis les États-Unis. Les Français ont aussi repris le chemin des Antilles françaises. Les Néerlandais, celui d’Aruba, dans les Antilles néerlandaises. On peut parler de réactivation du tourisme international, mais pas de rebond.

Au troisième trimestre 2020, la tendance de fond reste négative. Nous avons observé des rebonds pour seulement quelques cas spécifiques comme le Mexique. Par exemple, Cancun est bien repartie auprès de la clientèle américaine, qui a retrouvé en septembre 2020 le même niveau qu’en 2019.

C’est aussi parce que les Américains ne pouvaient presque pas venir en Europe, non ? Les États-Unis déconseillent plusieurs pays européens, et imposent des quarantaines au retour pour les voyageurs en provenance de l’Espace Schengen…

Pour lire l’ensemble de cet article,
veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement
à L’Echo Touristique OU abonnez-vous


 

Propos recueillis le 15 octobre 2020 par Linda Lainé

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique