Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croisières d’Exception : 50 départs en 2018

Lancée en 2012, la compagnie de croisières pilotée par Lionel Rabiet veut gagner sa légitimité auprès du marché grâce a sa production différenciante.

Voguer sur le Rhin avec les explications de Stéphane Bern, découvrir le Danube en bénéficiant des lumières de la rédaction de l'émission "Des Racines et des Ailes" ou encore rêver devant les rives du Douro au son de musiciens professionnels : la formule adoptée par Croisières d'Exception, qui enrichit ses itinéraires d'interventions de spécialistes ou d'événements musicaux, porte ses fruits. "En 2017, on dépassera les 10 millions d'euros de chiffre d'affaires", se réjouit Lionel Rabiet. A titre de comparaison, en 2015, la compagnie de croisières enregistrait 4,5 millions d'euros de ventes.

"Nos deux principales forces sur le marché sont les interventions de nos spécialistes et nos programmes francophones", estime Lionel Rabiet. En effet, si la compagnie ne dispose pas de se propres navires, elle en affrète auprès des armateurs, allant de la privatisation d'un bateau de 92 passagers maximum jusqu'à réserver une centaine de cabines au sein d'un megaship. "A chaque fois, nos clients sont accueillis par un personnel francophone, disposent de leur propre restaurant privatisé et profitent d'excursions guidées en français à partir de 25 participants", détaille Lionel Rabiet.

S'appuyer sur la distribution pour asseoir sa légitimité

En 2018, Croisières d'Exception, qui a programmé 50 départs (dont 75% pour des parcours fluviaux), veut s'appuyer sur la distribution. "Travailler avec les agences, c'est du win-win ! Nous, on gagne en notoriété. Dans la croisière, qui compte des produits assez complexes, le rôle de prescripteur de l'agent de voyages est primordial. L'agent, lui, y gagne un dossier au panier moyen élevé (3800 euros par client) et, souvent, un client très loyal : 30% de nos croisiéristes en sont au moins à leur deuxième croisière avec nous".

Grâce à des accords signés avec des agences spécialistes plutôt qu'avec des grands réseaux de distribution, Croisières d'Exception espère presque doubler son nombre de clients. "En 2017, on aura fait partir entre 2500 et 2800 personnes. En 2018, on sera content si on en attire entre 4000 et 5000", chiffre Lionel Rabiet. "Mais on veut prendre le temps de construire une image de marque solide. On voit sur le long terme". Pour promouvoir ses produits, le voyagiste vient de publier un catalogue disponible en ligne synthétisant l'ensemble de son offre, avec arguments de vente à la clé pour les agents de voyages.

En s'attardant sur les "petits" détails, comme de faire embarquer à piano à queue à bord des croisières musicales pour une meilleure acoustique, Croisières d'Exceptions veut trouver sa place sur le marché : "celle d'une compagnie qui ne se contente pas de montrer les incontournables d'une destination, mais qui aide à mieux l'appréhender", conclut Lionel Rabiet.