Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Corsica Ferries a perdu du terrain en 2012

La compagnie maritime a vu son trafic passagers global reculer de 2,6% l’an dernier. Cela s’accompagne d’une perte de 6,5% de parts de marchés sur les liaisons entre Corse et continent français.

Corsica Ferries a beau continuer à dominer, et de très loin, le marché des liaisons maritimes vers la Corse, son leadership commence lentement à s’effriter. Comme en 2011, la compagnie a perdu en 2012 du terrain face à ses concurrentes, et principalement la SNCM.

Au global, la part de marché de Corsica Ferries en nombre de passagers transportés vers l’île de Beauté, tous ports d’origine confondus, a ainsi reculé de 1% l’an dernier, s’établissant à 63,5%. Mais ce sont les lignes avec le continent français qui tirent ce pourcentage vers le bas, avec une part de marché qui passe de 61,5% en 2011 à 57,5% en 2012. A l’inverse, sur les liaisons avec le continent italien, la compagnie a accru sa part de marché, qui a atteint l’an dernier 84%.

Des capacités en baisse en 2012

Au global, Corsica Ferries a transporté 2,62 millions de passagers vers et depuis la Corse en 2012, soit 2,6% de moins qu’en 2011. Là encore, le trafic est en nette diminution sur les liaisons avec le continent français (-4,3%, à 1,83 millions de pax), mais en hausse sur les lignes avec l’Italie (+1,7%).

Cette baisse sur les lignes françaises résulte, en partie, d’une réduction des capacités de la compagnie l'an dernier, au nom du rétablissement des marges, sur fond de hausse massive des prix du carburant.

En 2013, Corsica Ferries annonce une augmentation légère du nombre de traversées, soit un total de 4 722 rotations proposées entre Corse et continent, représentant 8,54 millions de sièges mis en vente.

Concurrence accrûe de la SNCM

Mais la perte de parts de marché sur les liaisons avec la France s'explique aussi par la concurrence accrue de la SNCM depuis deux ans, à la fois sur le plan tarifaire mais aussi en termes d’offre (cette dernière a ouvert l’an dernier une ligne au départ de Toulon, où Corsica Ferries était seule à opérer).

La SNCM annonce ainsi une progression de son trafic passagers vers la Corse de 14,5% en 2012, atteignant les 1,05 millions de clients. Dans le même temps, La Méridionale, positionnée uniquement au départ de Marseille, revendique une progression de 8%, à 244 000 pax.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique