Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : en difficulté, Air Mauritius se place sous l’administration de l’Etat

Air Mauritius, la compagnie d’aviation nationale mauricienne, a été placée sous administration volontaire de l’Etat.

« Le conseil d’administration d’Air Mauritius Limited s’est réuni aujourd’hui (le 22 avril 2020, NDLR) pour prendre connaissance de la dernière situation financière de la société à la lumière des récents développements dans le monde en ce qui concerne la crise Covid-19 », a indiqué ce matin la compagnie dans un communiqué. Ses membres ont « pris la décision de placer la société sous l’administration volontaire de l’Etat mauricien afin de sauvegarder les intérêts de la société et ceux de toutes les parties prenantes ».

A. Sattar Hajee Abdoula, chairman de SBM Holdings, qui est la banque de l’État, et M. Arvindsingh K. Gokhool, de la société Grant Thornton, ont été nommés administrateurs, à partir du mercredi 22 avril 2020, à 14h00.

Sous le choc de la crise du Covid-19

Dès janvier dernier, avant même la crise du Covid-19, le Conseil d’administration avait mis en place un Comité directeur de la transformation qui avait pour but de faire face aux difficultés financières de la compagnie, et lui assurer un « avenir durable ». De vastes consultations ont été menées avec toutes les parties prenantes concernées et « des progrès substantiels ont été réalisés dans la reformulation du business plan à recommander au Conseil », est-il ajouté.

« Malheureusement, les restrictions de voyage et la fermeture des frontières sur tous nos marchés et la cessation de l’ensemble des vols internationaux et intérieurs dans une crise sans précédent a conduit à une érosion complète des revenus de la société. On s’attend à ce qu’elle ne soit pas en mesure de remplir ses obligations financières dans un avenir proche », complète la compagnie. D’autant que des incertitudes subsistent quant à la date de reprise générale du trafic aérien international.

1 commentaire
  1. Jean Vaulry dit

    Hé ben c’est Air Austral qui ce frotte les mains.
    Le prix du billet vas augmenter, comme les fruits et légumes en France.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique