Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment Booking cible les voyageurs d’affaires

Le site a créé Booking.com Business, un programme pour convaincre ses clients de réserver des hôtels à des fins professionnelles. L'Echo touristique s'est inscrit. Notre décryptage.

"Des centaines de milliers de réservations enregistrées chaque jour sur Booking.com sont des réservations professionnelles", précise le service de presse parisien de l'entreprise. La filiale du groupe américain Priceline veut désormais tirer sur cette ficelle du business travel. D'où le lancement, en toute discrétion, d'un programme à l'attention des voyageurs d'affaires : Booking.com Business.

De quoi s’agit-il ? L'Echo touristique s'est inscrit afin de découvrir les différentes facettes de cette solution destinée aux travailleurs indépendants ainsi qu’aux TPE/PME, soit aux structures dépourvues de politique voyage.

Comme un programme de fidélité, baptisé Genius

Aucun contrat, frais d'inscription ni nombre minimum de réservations n’est exigé pour Booking.com Business. L’adhésion demande quelques secondes, et donne droit à des réductions de 10%, sur une sélection d'établissements, pour les séjours affaires et loisirs des employés. Il s'agit, pour Booking, d'un levier pour concurrencer les programmes de fidélité des chaînes hôtelières, qui n'ont plus à respecter la parité tarifaire.

Nous avons effectué des recherches sur New York, Paris et Londres. Les hôtels garantissant 10% de remise sont estampillés Genius (voir les captures d'écran ci-dessous), et s'affichent par défaut en tête des réponses. Ils sont en nombre minoritaire dans chacune des destinations, et donnent pour certains un accès prioritaire aux retards tardifs de la chambre.

Au niveau de la navigation, Booking.com for Business ressemble à sa version loisir, qui agrège 600 000 hébergements. L'internaute peut filtrer les hôtels en fonction de prestations comme le wifi ou le parking, et lire les avis de ses pairs. Les préférences de recherche sont naturellement sauvegardées.

Des outils de reporting

L’entreprise accède pour sa part à des outils de reporting, qui prennent en compte les seules réservations réalisées dans un cadre professionnel. Booking promet d’agréger les dépenses effectuées par département, par équipe ou individuellement. Reste à la société en compte le soin de consolider les factures hôtelières avec le reste des achats de prestations de voyage. Airbnb a pour sa part conclu un accord avec Concur, afin de simplifier les rapprochements comptables. Une voie que suivra sans doute, à sa façon, la filiale de Priceline.

Lancé depuis quelques semaines, Booking.com for Business a déjà séduit des "milliers d’entreprises" de tailles variées, selon Ripsy Bandourian, son responsable produit, cité par notre confrère Skift. La centrale de réservations compte avant tout séduire les clients actuels de Booking, qui aiment son expérience utilisateur dans le cadre de leurs voyages loisirs. C’est l’expression du blurring, soit l’effacement des frontières entre vie privée et vie professionnelle.

Lors de notre recherche portant sur un hôtel à Paris, du 19 au 21 juin, 103 établissements proposaient une offre Genius, sur 1282 hôtels disponibles. Le Normandy garantissait une réduction tarifaire de 50 euros au client inscrit à Booking.com Business, comme le montrent ces deux captures d'écran réalisées à quelques secondes d'intervalle, avec et sans connexion au programme :
Sur New York, 92 des 544 hôtels disponibles offraient, aux mêmes dates, une réduction Genius.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique