Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Chikungunya : l’Ile de la Réunion veut rassurer

L’épidémie de chikungunya a entraîné peu d’annulations de voyages, selon les professionnels du tourisme de la Réunion.

Pas de mouvement de panique : pour l’heure, les agences de voyages de l’île, les correspondants des TO et les centrales de réservation affirment avoir enregistré un faible nombre d’annulations de séjour dans les hôtels ces dernières semaines. Mais ils sont assaillis depuis quelques jours d’appels de touristes métropolitains, inquiets de la situation sanitaire sur place.

Le Comité du tourisme réunionnais (CTR), qui fait lui aussi état d’un nombre restreint d’annulations individuelles, redoute un renversement de tendance, suite aux reportages de plus en plus nombreux dans les médias nationaux sur l’extension de l’épidémie.

La Réunion, qui accueille chaque année quelque 420 000 touristes, invite les voyageurs à maintenir leur projet de voyage, et à observer les mesures de prévention suivantes : prévoir des produits pour se protéger des moustiques et emmener des vêtements amples.

L’épidémie causée par le virus du chikungunya, transmis par une espèce de moustique, provoque une maladie non transmissible par l’homme et non mortelle. Plus de 30 000 personnes ont été victimes de l’épidémie depuis son apparition en mars 2005, dont 22 formes graves (ayant conduit à une hospitalisation dans un service de réanimation).
Ce contexte, « bien que pris au sérieux, n’est pas un frein au déroulement des activités humaines, notamment en cette période de l’été austral », souligne le CRT.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire