Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Châteaux & Hôtels Collection va imposer l’exclusivité en 2014

La chaîne volontaire, qui a présenté ce mardi matin sa stratégie à l’horizon 2016, compte exiger à partir de l’an prochain de ses adhérents qu’ils n’appartiennent à aucun autre réseau. Objectif : renforcer la marque.

Châteaux & Hôtels Collection souffre d’un déficit d’image et veut donc s’employer à le combler. C’est l’un des objectifs fixés au nouveau directeur général du réseau, Xavier Alberti, qui présentait ce mardi matin sa stratégie à l’horizon 2016.

Pour "sanctuariser" la marque et ses valeurs, il souhaite notamment imposer aux hôtels et restaurants adhérents (683 actuellement) la mono-appartenance à partir de l’an prochain. En clair, ces derniers ne pourront plus être membres de plusieurs réseaux volontaires.

"Participer à plusieurs marques me semble contre-productif et source de confusion pour les clients", justifie-t-il. En contrepartie de cette exigence, les adhérents devraient être davantage impliqués dans le fonctionnement du réseau et la prise de décision.

Un nouveau site internet B2C

Autre volet de la stratégie : le renforcement de la distribution, afin d’offrir aux hôteliers une alternative aux pure players (Booking, Expedia et autres). Sur le B2C, le réseau lance ce 9 avril la nouvelle version de son site grand public Chateauxhotels.com, d’abord en test sur un quart du trafic, puis en déploiement complet dans un mois.

L’objectif est d’augmenter le taux de conversion grâce à un processus de réservation plus rapide (en trois clics), à une possibilité de personnaliser sa demande (en réservant directement en ligne des prestations annexes telles qu’une bouteille de Champagne ou un lit bébé) et au partage des adresses de la marque par les clients via les réseaux sociaux.

En B2B, Châteaux & Hôtels Collection a notamment passé un accord avec le site Roomkey.com (monté par les grands groupes hôteliers américains pour contrer les pure-players web), ce que "nous sommes le seul réseau d’hôteliers indépendants à avoir fait", indique Timothée de Roux, le directeur général adjoint de l’entreprise. "C’est exactement le genre de choses que nos adhérents n’auraient pas pu réussir en restant isolés."

12 missions pour démarcher les TO étrangers

Des travaux sont également en cours afin "d’élargir notre capacité d’accueil GDS", poursuit Timothée de Roux. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des établissements éligibles à la réservation via les GDS (soit environ 300) seront ainsi connectés au propre code GDS du réseau.

Enfin, pour développer les accords de distribution avec des TO ou agences de voyages à l’étranger, douze missions internationales vont être menées par l’équipe commerciale du réseau, accompagnée de plusieurs adhérents, notamment sur les marchés américains et asiatiques.

Au total, les ventes intermédiées via les agences de voyages, les TO, les GDS ou les agences en ligne représentent 70% du CA réalisé par le réseau. 20% sont quant à elles générées par la clientèle affaires (Mice et déplacements professionnels) et les coffrets cadeaux, et 10% par le site B2C Chateauxhotels.com.

Objectif 1000 adresses en 2016

La collection 2013 de Châteaux & Hôtels Collection compte 683 hôtels et restaurants, dont 97 nouvelles adresses. 82 membres sont en revanche sortis du réseau par rapport à l’an dernier. Les Maldives et l’île Maurice intègrent le catalogue, portant à 17 le nombre de destinations dans lesquelles la marque est présente.

"Mais c’est un maillage qui est encore insuffisant en Europe, alors que nos clients sont mondiaux", indique Xavier Alberti. La chaîne se fixe donc comme objectif d’atteindre les 1000 adhérents en 2016, en étoffant son portefeuille principalement en Europe, pour atteindre environ 750 établissements français et 250 hors de l’Hexagone.

Châteaux & Hôtels Collection affiche 36 M€ de volume d’affaires en 2012 (+4,7% par rapport à 2011), sur un total de 800 M€ de CA réalisé par l’ensemble de ses membres. Outre une cotisation annuelle, le réseau prélève auprès de ses adhérents une commission sur les ventes de 6,5%.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique