Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Cet été, les vacanciers français ont plébiscité la location saisonnière

L'hébergement chez l'habitant se démocratise, comme le montrent les premiers bilans d'été de HomeAway/Abritel et d'Airbnb. Avec une destination France particulièrement porteuse, tout comme l'Espagne.

"Le nombre global de réservations a progressé de 20% sur la destination France de début mai à fin juillet 2016, par rapport à l’an dernier", précise Vincent Wermus, directeur général France d’Abritel/HomeAway. La croissance est tirée par les voyageurs français, qui enregistrent un bond de 32%, versus +10% ou +15% pour les clientèles étrangères.

Seule ombre au tableau : Paris et l’Ile de France. "L’attractivité de Paris diminue par rapport aux années passées, en raison de la menace terroriste et des mouvements sociaux", commente Vincent Wermus. Pourtant, le groupe Abritel/HomeAway était partenaire de l’Euro 2016. "L’Euro a permis de démarrer la saison plus tôt, mais s’est terminé le 10 juillet. Qui plus est, un tel événement peut attirer autant qu’il peut rebuter des voyageurs, et "provoquer ainsi un effet d’évitement". "Notre partenariat au niveau de la compétition de football avait pour objectif de faire connaître la marque auprès des propriétaires et des vacanciers", pour des vacances et des courts-séjours ultérieurs.

+45% pour l'Espagne chez Abritel

Les Français ont également choisi Abritel pour leurs déplacements à l’étranger. Première destination, l’Espagne a profité d’un bond de 45% des réservations en juillet, conforté en partie par des réservations de dernière minute. Suivent l’Italie et le Portugal, qui affichent respectivement +31% et +41%. Après deux années difficiles sur le plan touristique, les Etats-Unis ont retrouvé les faveurs des vacanciers français (+19%), ce qui n’est pas le cas du Maroc (-4%) ou de la Tunisie (+14%).

Le cap des 10 millions pour Airbnb

Airbnb publie également un bilan estival enviable. La plate-forme californienne a passé, en juillet, la barre des 10 millions de voyageurs accueillis par un hôte français depuis 2008, date de son lancement aux Etats-Unis et de ses premières annonces publiées dans l'Hexagone. Ces données doivent toutefois être analysées avec précaution, une même personne pouvant avoir deux comptes (pour le loisir et un autre pour les déplacements professionnels), et être ainsi comptabilisée deux fois.

Les hôtes Airbnb français ont accueilli deux fois plus de voyageurs en juillet 2016 qu'en juillet 2015. Une progression en partie portée par l’Euro 2016, explique le spécialiste de l’hébergement chez l’habitant, qui n’a pas encore publié de données sur le mois d’août. Chose certaine, les Français montent en puissance dans les chiffres : ils représentent 50% des séjours réservés en juillet, pour des séjours en France, contre 40% l’an passé. Autrement dit, les clientèles étrangères, et notamment les Américains sensibles au risque d’attentat, reculent dans la fréquentation, en pourcentage.

En juillet, les autres destinations phares des Français sont l’Espagne (10%), l’Italie (8%), le Portugal (5%) et les Etats-Unis (3%).
%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique