Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Boiloris : le tribunal rendra son verdict le 31 mars

C'est jeudi 16 mars que s'est déroulée l'audience concernant le mini-réseau Boiloris et Tapis Rouge.

 

"L'audience vient juste de se terminer", nous a confié Claude Blanc, coprésident de Travel&Co, qui s'est positionné sur Tapis Rouge. Depuis 15h15 ce jeudi, les candidats à la reprise ont défendu leur projet à tour de rôle, au tribunal de commerce de Paris. Le verdict sera finalement pour plus tard. "La décision a été mise en délibéré au 31 mars, à 15 heures", ajoute Claude Blanc.

Quel avenir pour Tapis Rouge ?

"Les différentes offres ont été présentées", nous a également confirmé Didier Munin, fondateur de Boiloris, à la sortie de l'audience. Parmi les prétendants figure le duo Salaün Holidays-Sainte-Claire, pour plusieurs agences de voyages. Représenté aujourd'hui par François-Xavier de Boüard, Secrets de Voyages a pour sa part défendu son projet de reprise de Tapis Rouge, comme Travel&Co. Une troisième offre aurait finalement été écartée s'agissant de ce spécialiste du voyage de luxe, racheté en 2013 par le réseau en redressement.

"Nous avons présenté en tout dernier notre dossier, explique Claude Blanc. Tapis Rouge complèterait notre portefeuille de marques, sur le créneau luxe, aux côtés de Terres de Charme qui est premium. Carole Ange, qui l'a dirigé pendant quatre ans, serait la cheville ouvrière de notre projet". C'est désormais la directrice générale déléguée de Terres de Charme.

Un dossier compliqué

Thalasso n°1 a pour sa part décidé de ne plus être dans la course. Le voyagiste avait déposé une offre avec Voyages Paris Normandie, afin de reprendre 9 agences. Mais le dossier était devenu trop compliqué, selon son président Raouf Benslimane.

En redressement depuis le 12 janvier, le mini-réseau est depuis à la recherche d'un repreneur pour ses trois pôles : Boiloris (17 agences et 42 salariés), Boiloris Développement (5 agences et 14 salariés) et Boiloris Distribution (4 agences et 27 salariés).