Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Autrement Voyages tient sa feuille de route

Lancé en août 2011 avec des ventes qui ont débuté en février dernier, Autrement Voyages a réussi son pari. Le chiffre d'affaires atteint 9M€ pour 6 000 clients dès le premier exercice.

"Je voudrais remercier tous ceux, partenaires et agences, qui nous ont fait confiance". George El Hayek qui a racheté en août 2011 Voyages Itinéris et ses deux marques, Autrement l’Egypte et Autrement l’Italie, est un dirigeant comblé.

Il annonce pour 2012 des résultats un peu en deça de ses objectifs, en raison des contre-performances de l’Egypte qui représente 25% des ventes, mais très satisfaisants pour un lancement, à 9M€ de chiffre d’affaires.

L’Italie mais aussi la Méditerranée, l’Océan Indien, l’Afrique et l’Amérique Latine avec lesquelles le TO s’est diversifié ont drainé la croissance. L’approche "Autrement" avec des thématiques sur les 5 sens et des forfaits optionnels à réserver au moment de l’inscription a manifestement plu. "Beaucoup d’agences nous les demandent en marque blanche", remarque George El Hayek.

Des référencements en attente

"Notre petite équipe de 20 salariés très motivés s’est démenée sans compter", raconte Olivia Even, directrice commerciale, marketing et communication qui espère bien, cerise sur le gâteau, que des référencements prochains viendront couronner ces efforts. Verdict dès la semaine prochaine chez AS Voyages.

Alors que les 5 brochures (2 hivernales, Italie et Méditerranée et 3 annuelles, Egypte-Orient, Afrique Océan Indien et Amérique latine) viennent de sortir, l’objectif 2013 est clair : 16M€ de chiffre d’affaires, un résultat à l’équilibre et entre 9 et 10 000 clients. Les premiers bénéfices sont attendus en 2014 avec 20M€ de chiffre d'affaires escomptés.

D’ici là, l’Egypte sera peut-être revenue dans la course et les groupes auront été développés. Ils pourraient représenter 40% de l’activité dès l’an prochain contre à peine 10% en 2012.
 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique