Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

APST : Alix Philippon adresse une lettre ouverte à ses adhérents

Suite à une réunion de bureau ce 1er juillet, la caisse de garantie a adressé un courrier plutôt positif à ses adhérents. Objectif : faire le point sur la pérennité de l’association. Des annonces plus importantes sont prévues lors des assemblées générales ordinaire et extraordinaire du 15 septembre.

« Nous nous félicitons des aménagements spécifiques alloués à notre secteur », explique Alix Philipon, présidente de l’APST, dans une lettre adressée ce jour à l’ensemble de ses adhérents. « Ces mesures ont permis d’éviter un certain nombre de sinistres à court terme. En revanche, l’ordonnance du 25 mars 2020, concernant les acomptes des clients détenus par les agences de voyages, a pour conséquence d’affaiblir un peu plus notre Association à moyen et long terme. Aussi, devant cette situation inédite, j’ai pu obtenir très rapidement un rendez-vous en tête à tête avec le Ministre Jean Baptiste Lemoyne. »

Cette réunion du 18 juin 2020 a permis de faire le point sur la situation économique de l’industrie en général, et sur celle de l’APST en particulier. « De cette réunion, j’en retire l’écoute et l’intérêt sincère du Ministre notamment (…) sur les conséquences d’une fragilisation de l’APST et de ses incidences auprès des PE/PME, des jeunes et nouveaux entrepreneurs ». Et sur « la possibilité de remboursement d’un prêt garanti par l’Etat, par un système déjà utilisé par certains garants européens ».

« Comme vous le savez, l’association a un droit de réserve et de discrétion, poursuit la présidente. Néanmoins à la lumière de ces informations, vous pouvez constater, que cette réunion avec le Ministre est une avancée concrète et pragmatique dans les échanges que nous menons depuis des mois avec les pouvoirs publics. » Affaire à suivre…

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Chrbd dit

    Demandez donc à vos équipes d’arrêter de réclamer des relevés de créance aux sinistrés de la faillite de Thomas Cook. Vous savez très bien que BTSG ne répond ni aux courriers recommandés, ni aux mails et téléphone. Bref, si vous ne les contactez pas vous même, nos dossiers seront toujours en attente car incomplets. Un bon moyen de ne pas nous indemniser !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique