Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France dévoile aujourd’hui ses projets de réduction d’effectifs

Initialement prévu le 24 juin, le comité central d’entreprise de lundi sera consacré au bilan social en 2009 d’une part, et d’autre part à un bilan de l’accord triennal sur la gestion prévisionnelle des emplois et ses conséquences sur la stratégie de l’entreprise. Selon des informations récemment parues dans la presse et confirmées par la direction, entre 2010 et 2013, quelque 7.000 postes devraient disparaître, dont 1.800 (1.684 équivalents temps plein) d’ici fin décembre dans le cadre du plan de départs volontaires, et le reste via des départs naturels. Selon une source syndicale, sur les 7.000, la direction prévoit un sureffectif net de 4.109, qui sera traité dans le cadre de la GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences). Entre 2008 et 2013, la baisse des effectifs atteindrait environ 12%. La direction, confrontée à une perte historique de 1,5 milliard en 2009, tente de s’adapter au ralentissement du trafic aérien et de faire des gains de productivité, notamment pour faire face à la concurrence des compagnies à bas coûts. Nous verrons quelles sont les recherches de productivité, ce qui est important c’est d’éviter une casse parmi les salariés qui restent, et veiller à ce que les conditions de travail ne soient pas dégradées, a commenté vendredi Cyril Jouan, délégué CFDT. La compagnie cherche à faire des gains de productivité, mais on ne sait pas où ni comment, a ajouté le syndicaliste. Lors du plan de départs volontaires, lancé en 2009 et clos en mai, seuls les personnels au sol avaient été visés, excepté les mécaniciens, mais pas les pilotes, ni les hôtesses et stewards.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire