Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aigle Azur : le tribunal désigne un administrateur provisoire

C’est avec « le concours des forces de l’ordre » que la compagnie a mis en place un administrateur provisoire suite au putsch de Gérard Houa. Objectif : assurer une direction indépendante de tout éventuel conflit.

Le feuilleton continue. Après le putsch de Gérard Houa, actionnaire minoritaire d’Aigle Azur, le tribunal de commerce de Créteil a désigné mardi un administrateur provisoire pour la compagnie aérienne Aigle Azur. C’est ce qu’a annoncé mercredi l’entreprise, dont le président Frantz Yvelin a été évincé lundi de son poste par un des actionnaires.

« A la demande expresse de Frantz Yvelin, président d’Aigle Azur, la présidente du tribunal de commerce dont dépend l’entreprise a désigné par ordonnance un administrateur provisoire pour la compagnie », selon un communiqué à en tête de la compagnie aérienne envoyé par l’entourage de M. Yvelin. « Devant l’urgence et la criticité de cette situation inédite dans le transport aérien français, devant les difficultés auxquelles doit faire face Aigle Azur, et ne pouvant pas assurer sereinement ses fonctions dans un cadre normal et apaisé, Frantz Yvelin a en effet pris l’initiative de recourir à cette mesure exceptionnelle » qu’est le recours à un administrateur provisoire, ajoute le communiqué diffusé mercredi.

Une plainte a été déposée

« Cette décision vise à assurer une direction indépendante de tout éventuel conflit afin de préserver au mieux les intérêts de la compagnie et de ses salariés », selon ce texte, qui précise qu’elle a pu être exécutée mercredi « avec le concours des forces de l’ordre ». « Cela met fin à une situation totalement ubuesque et illégale, sans préjudice des suites pénales qui y seront données, l’entreprise ayant déjà porté plainte », ajoute-t-il qualifiant de « trompeur et diffamant » le document diffusé lundi.

Cette décision intervient dans le cadre d’un imbroglio autour de la direction de la compagnie. Gérard Houa, actionnaire à hauteur de 19% via son entreprise Lu Azur, avait annoncé lundi avoir pris la présidence. Et ce, en dénonçant dans un communiqué « les errements stratégiques » de la direction sous l’égide de Frantz Yvelin, aux commandes depuis septembre 2017. Gérard Houa avait indiqué avoir réuni « 15 millions d’euros » et nommé l’ancien directeur d’Air Sénégal, Philippe Bohn, comme directeur général de l’entreprise.

No comment

Contacté mercredi par l’AFP, Philippe Bohn n’a pas souhaité commenter les derniers rebondissements, expliquant avoir en tant qu’industriel accepté « d’assurer une mission de sauvetage » de l’entreprise.

La décision de changement de direction avait été signifiée par huissier lundi matin à Frantz Yvelin, selon son entourage. M. Yvelin est « rétabli dans ses fonctions aux côtés de l’administrateur provisoire », selon la même source.

Aigle Azur, en difficultés financières, est détenue par le groupe chinois HNA (49%), l’homme d’affaires américain David Neeleman (32%) et la compagnie Lu Azur (19%).

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique