Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Piratage : bientôt une amende record pour British Airways ?

« Il s’agissait d’une attaque très sophistiquée, malveillante, criminelle de notre site Internet. » C’est par ces mots qu’Alex Cruz, le directeur général de British Airways, a tenté de justifier l’énorme vol de données à laquelle a été confronté sa compagnie.

Entre le 21 août et le 5 septembre, des pirates ont exploité une faille de sécurité dans le système informatique de British Airways et se sont emparés des données de cartes bancaires de 380 000 clients qui avaient acheté en ligne des billets via le site ou l’application de la compagnie.

Désormais, British Airways fait face à la menace de poursuites judiciaires pour violation de données. Selon l’Information Commissioner’s Office, l’amende pourrait s’élever à 500 millions de livres.

1 250 livres par personne

Mais ce n’est pas tout. Le cabinet d’avocats SPG Law affirme que chaque passager pourrait également réclamer 1 250 livres à la compagnie. Ce qui pourrait coûter au transporteur 475 millions de livres, selon le Times. Le cabinet a déclaré qu’il cherchait à obtenir une indemnisation au nom des passagers pour «les inconvénients, la détresse et le mauvais usage» de leurs informations privées. Selon-lui, il s’agit d’une exigence de la loi sur la protection des données 2018 (RGPD).

De son côté, la compagnie britannique a déjà annoncé qu’elle indemniserait les passagers pour toute perte financière, y compris l’argent volé sur des comptes bancaires. La direction s’est également engagée à payer pour un service de surveillance de la solvabilité de 12 mois pour les personnes concernées.

Annus horribilis pour British Airways

Outre les dommages financiers, cette attaque vient encore un peu plus décrédibiliser British Airways. En juillet dernier, la compagnie avait déjà dû annuler des dizaines de vols à destination et en provenance de l’aéroport de Londres Heathrow en raison de problèmes techniques de son système informatique.

Pire, en mai, une panne géante, provoquée par un problème d’alimentation électrique l’avait forcée à annuler 726 vols, soit 28% de ses avions lors des trois jours d’un week-end prolongé. L’incident avait provoqué un immense chaos dans les aéroports londoniens de Heathrow et Gatwick, affectant 75 000 passagers.