Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

AccorHotels cède 62 de ses hotelF1… et prépare la relance

 » Le groupe hôtelier prévoit d'alléger son portefeuille d'hotelF1 pour mieux redéployer la marque low cost, avec un nouveau concept. »

Le portefeuille d’hotelF1 se restreint encore un peu plus. AccorHotels vient en effet d’annoncer un projet de cession de 62 établissements au groupe SNI (Société Nationale Immobilière – groupe Caisse des dépôts et consignations).

Objectif pour le groupe hôtelier : donner un nouvel élan à la marque, en se concentrant sur les hotelF1 restant. A l’issue de ce nouveau projet de cession, AccorHotels a indiqué envisager "de devenir l’actionnaire majoritaire de la structure détenant les 102 actifs hotelF1 non cédés (et que) cette opération serait réalisée via une augmentation de capital de 51 millions d’euros."

Un plan de rénovation sur trois ans

Le plan de relance incluera un programme d’envergure de rénovation d’hôtels, étalé sur trois ans. Le concept, lui, sera adapté aux nouveaux comportements des voyageurs. "hotelF1 demain, avec son nouveau positionnement de marque 'on the road' sera repensé comme un véritable lieu d’échanges et de convivialité pour les voyageurs nomades alliant de multiples solutions d’hébergement astucieuses, toujours à moindre coût, avec une implantation sur les grands axes routiers et aux abords des villes", détaille AccorHotels dans un communiqué.

La tarification se fera non plus à la chambre mais au lit, dans des chambres partagées pouvant accueillir jusqu’à six personnes, évoquant un modèle proche de celui des auberges de jeunesse. Dans le même esprit, seules les chambres Premium intègreront une salle de bain.

Cibler une clientèle plus large

Avec ce nouveau concept, AccorHotels entend cibler une clientèle plus variée entre le loisir et le business, en s’adressant aussi bien aux étudiants, aux professionnels en déplacement, aux backpapers et aux familles. 

Ce n’est pas la première fois qu’AccorHotels cherche à donner un nouveau souffle à ses ex-Formule 1, dont le nombre ne cesse de se réduire avec les années. AccorHotels avait effectivement rebaptisé la marque en 2008, avant de céder 158 hôtels à un consortium d’investisseurs français en 2009.

Dans l’ensemble de l’hôtellerie, le segment super-économique a particulièrement souffert ces dernières années, notamment sous l'effet de la concurrence des hébergements alternatifs. Des difficultés qui ont conduit le marché à s’apurer, explique le cabinet Deloitte In/Extenso. Ce dernier prévoit toutefois une reprise lente, mais confirmée, du segment avec une évolution du RevPar comprise entre 0,5% et 1,5% en 2017.