Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3. DE OAXACA À PALENQUE, CROCODILES ET MEZCAL

NULL

On vient à Oaxaca pour le site de Monte Alban, là-haut, dans la Sierra Madre. Oaxaca est aussi une cité joyeuse aux maisons rougeaudes, aux marchés dont les fumets vous font faire le tour de la cuisine pour 200 pesos. Plus au sud, on prépare de quoi arroser cela : le mezcal. De vieilles mules écrasent les racines d’agave, avant passage dans l’alambic en torchis. Un rebond sur le Pacifique, et c’est reparti. Vers le Chiapas. Tuxtla, la capitale, déploie son damier autour d’une église digne de Tombouctou. Elle est la porte du canyon du Sumidero où baillent les crocodiles, et de la ville indienne de San Cristóbal avec ses rues inextricables criant leurs couleurs sous son sanctuaire aux airs hindouistes. À l’est, Palenque se terre dans sa forêt, éden de lianes, de mousses, de ruisseaux dissimulant les chambres où les momies dormaient dans les oxydes de mercure. Avec son aéroport, Villahermosa fait une excellente porte de sortie, avec le clou : les têtes olmèques de trois mètres de haut, tapies dans le parc de La Venta, où jouent les coatis.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique