Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

2006, bonne année pour les agences évènementielles

Les 61 membres de l’Association des agences de communication évènementielle ont enregistré une progression de 10,5% de leur chiffre d’affaires l’an dernier.

 

2006 a confirmé la progression de l’activité des agences de l’Association des agences de communication évènementielle (ANAé). Les 61 membres ont enregistré au global en 2006 un chiffre d’affaires de 626 M€, en progression de 10,5% comparé à 2005. Le nombre d’opérations réalisé a également augmenté passant de 5900 en 2005 à 6813 l’an dernier, émanant à 88% de clients entreprise et à 12% de collectivités. Elles ont concerné à 54% des opérations de communication externe, à 38% des opérations de communication interne et 8% du conseil. Ces professionnels observent la part croissante accordée au conseil et à la création dans leur activité, et surtout une présence de plus en plus importante de la communication évènementielle dans la stratégie des entreprises. Autre motif de satisfaction : l’absence d’érosion de la marge, puisque la marge brute cumulée s’est élevée à 178 M€, également en progression de 10,5%.
Dans le détail 16% du chiffre d’affaires des membres de l’ANAé provient de l’organisation de conventions, 15% des voyages incentives, 13% des congrès et symposiums, 10% des séminaires, 9% des évènements grand public, 8% de dispositifs évènementiels et 6% de lancements de produits. La grande nouveauté provient d’une modification de la localisation des opérations puisque 66% se sont déroulées en France en 2006 (contre 48% en 2005) et 34% à l’étranger (contre 52% un an plus tôt). L’ANAé explique ce recul des opérations long-courriers notamment par un cycle de décision de plus en plus court chez les entreprises, qui pénalise les opérations hors de l’Hexagone en raison de la difficulté de trouver des disponibilités en aérien voire dans l’hôtellerie. Les professionnels français sont de fait plus réactifs, la France offrant de surcroît des solutions de replis en matière de localisation et de transport (grâce à la SNCF notamment). Les clients recherchent désormais des propositions rapides et simples à mettre en place, commente l’ANAé. Environ 4000 des 5900 opérations réalisées en 2006 concernent d’ailleurs des budgets inférieurs à 50 000 euros.   

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire