Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fly Westaf : la nouvelle low-cost 100% algérienne entre Oran et la France

Quelques jours après l’annonce de l’ouverture aux compagnies privées du ciel algérien, Fly Westaf annonce son implantation à Oran. Elle souhaite desservir la France.

« L’arrivée d’une compagnie low cost 100% algérienne contribuera à remplir une des conditions les plus importantes pour lancer le secteur de tourisme en Algérie : des vols bon marché. » Telle est l’ambition affichée par la nouvelle compagnie Fly Westaf sur son site internet.

La compagnie est née sous l’impulsion de Richard Powell, un grand spécialiste de l’aérien européen, mais surtout Chakib Ziani-Cherif, un commandant de bord 737. C’est ce dernier qui décrit le projet pour El Watan, et ses motivations.

« L’Algérie doit se placer comme un précurseur post-Covid-19 afin de saisir l’opportunité de la re-modélisation du trafic aérien Afrique-Europe. Il est temps d’équilibrer le marché entre nous et l’Europe. A chaque fois qu’un passager algérien prend place dans des avions étrangers, c’est un emploi qui nous échappe avec toutes ses retombées. »

Fly Westaf vise la France et l’Espagne

En 2019, 20,54 millions de passagers ont été comptabilisés sur les vols entre la France et les dessertes africaines, soit une hausse de 5,15% annuelle. Sur ce total, 8,69 millions soit 42% ont été transportés par des compagnies françaises, selon Fly Westaf. Le reste l’ayant été par des compagnies aériennes comme Air Algérie (2,86 millions de passagers), Royal Air Maroc (1,72 million de passagers), Tunisair (1,39 million de passagers). 

Si les contours de la future compagnie sont encore un peu flous, on connaît le lieu de l’implantation de son hub. Il s’agit d’Oran, d’où elle desservira les villes de Toulouse et Montpellier mais aussi Barcelone et Alicante (voir ci-dessous). Très ambitieux, Chakib Ziani-Cherif explique même à El Watan que « FlyWestaf.com pourra, je l’espère, contribuer à la restructuration d’Air Algérie avec une signature d’une convention commerciale soit en code share ou une autre formule. » Reste maintenant à définir exactement le statut de la future compagnie en Algérie, qui existe déjà au Canada (à Québec) et en Gambie. Sur son site, la compagnie indique chercher de nouveaux investisseurs. 

Crédit : Fly Westaf.

 

A lire aussi : Rapprochement Air Austral – Corsair : inquiétudes à la Réunion

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique