Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyager depuis son canapé : aujourd’hui, un cours de pâtisserie à Paris avec Pierre Hermé

A L’Echo, on respecte bien sûr le mot d’ordre “RestezChezVous”. Mais on peut s’évader tout en restant confiné. Aujourd’hui, on s’offre un cours de pâtisserie dans l’atelier de Pierre Hermé, à Paris.

Que ceux qui s’inquiètent déjà de sortir du confinement avec quelques kilos en trop ne lisent pas ces lignes ! Enfilez votre tablier, aujourd’hui, c’est cours de pâtisserie dans l’atelier de Pierre Hermé. La renommée de ses macarons a fait le tour de la planète (la Maison Pierre Hermé est d’ailleurs implanté à travers 12 pays) : en visite à Paris, les touristes venus des quatre coins du globe se pressent dans les boutiques de celui qui a été désigné en 2016 “meilleur chef pâtissier du monde” par l’Académie des World’s 50 Best Restaurants. Après avoir étrenné sa première “Maison de Haute Pâtisserie” à Tokyo en 1997, suivie en 2001 de la pâtisserie parisienne au cœur de Saint-Germain des Près, Pierre Hermé s’est associé à l’Occitane fin 2017 pour ouvrir un nouveau concept associant gourmandise et bien-être sur les Champs-Elysées. L’expérience l’atteste, les chiffres aussi – la vente de farine a explosé ces dernières semaines, en hausse de 206% – on cuisine et on pâtisse beaucoup pendant le confinement. Pierre Hermé a donc eu envie de partager quelques-unes de ses recettes, extraites de son livre co-écrit avec Soledad Bravi “, “Pierre Hermé & Moi”, paru aux éditions Marabout. Pendant deux mois, l’illustratrice a joué les apprentis pâtissiers au côté de Pierre Hermé, rempli des carnets entiers de notes, et retranscrit ces recettes facilement réalisables à travers ses dessins pleins d’humour. Gâteau au chocolat, sablés diamants, tarte au citron, pommes de dix heures… à vous de vous mettre aux fourneaux maintenant.

Les six recettes de Pierre Hermé illustrées par Soledad Bravi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique