Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Non-remboursement des vols annulés : les droits des passagers « n’ont pas été protégés »

La Cour des comptes européenne pointe les responsabilités des compagnies aériennes et des autorités compétentes pour, en principe, faire respecter la réglementation.

Le droit des voyageurs à être remboursés a été « largement bafoué », dénonce la Cour des comptes européenne (ECA) dans un rapport publié cette semaine. Au moins 50 millions de billets annulés n’ont pas été remboursés, déclare Annemie Turtelboom, membre de l’ECA, à France Info

L’organisme, qui contrôle la gestion financière de l’Union européenne et de ses institutions, pointe plusieurs responsables, incapables de faire respecter le droit des passagers depuis mars 2020, notent les Entreprises du Voyage (EdV) et le Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) dans un communiqué conjoint. Sont ainsi dans son viseur tant des compagnies aériennes que des Autorités nationales (la DGAC en France) et de la Commission européenne.

Les compagnies étrangères pointées du doigt

« Nous pointons depuis plusieurs années ces trous dans la raquette qui pénalisent les consommateurs et les professionnels du voyage. Il est heureux qu’on veuille les régler avant fin 2022 », explique René-Marc Chikli, président du Seto.

Depuis le début de cette crise, les EdV et le Seto réclament des mesures fortes des instances compétentes en France à l’encontre des compagnies aériennes qui refusent de rembourser les passagers comme l’exige la réglementation 261/2004, en sept jours.

« Malheureusement, encore une centaine de compagnies aériennes hors pavillon français conserve indûment l’argent des clients » dénonce Jean-Pierre Mas, président des EdV. Pour lui, une vingtaine de compagnies hors pavillon français représentent 80% des litiges.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique