Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vente du Crillon : le tribunal condamne le groupe hôtelier JJW

Le Tribunal de commerce de Paris a donné raison à Starwood Capital, le propriétaire du Crillon, dans l’affaire qui l’oppose à JJW autour de négociations avortées sur la vente des hôtels du groupe.

 
Les deux parties avaient entamé des négociations exclusives fin 2008, en vue du rachat par JJW du pôle d’hôtellerie de luxe de la Société du Louvre et du Groupe du Louvre, deux filiales de Starwood Capital, mais sans parvenir à un accord. Outre le Crillon, les négociations portaient notamment sur le Lutétia, l’Hôtel du Louvre, le Concorde Lafayette à Paris, le Martinez à Cannes ou encore le Palais de la Méditerranée à Nice. Au total, la transaction était évaluée à 1,5 milliard d’euros, dont environ 350 millions d’euros pour le seul Crillon. JJW a versé 50 millions d’euros d’acompte sur les 150 millions prévus. Starwood a reproché à JJW de ne pas avoir respecté ses obligations et considéré que le pacte d’exclusivité était caduc, entamant par la suite des discussions avec d’autres acquéreurs potentiels. Le groupe saoudien contestait cette version et estimait que Starwood avait violé ses obligations en ouvrant des négociations avec d’autres candidats. Il réclamait de ce fait la restitution des 50 millions d’euros versés pour l’exclusivité ainsi que des dommages et intérêts. Dans le jugement rendu jeudi, le Tribunal a donné raison à Starwood en stipulant qu’il était fondé à mettre un terme au contrat du 24 mars 2009 avec JJW. Les deux filiales conserveront donc le versement des 50 millions d’euros effectué par JJW en 2008. de plus, JJW est condamné à payer les 100 millions restants. Le groupe va faire appel du jugement.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire