Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Varig sauvée in extremis de la liquidation

Fin juillet, la compagnie brésilienne a été rachetée aux enchères par son ancienne filiale de fret VarigLog, qui doit investir 485 millions de dollars dans la relance du transporteur. .

Le boulet n’est pas passé loin mais la compagnie brésilienne Varig est sauvée. Le 21 juillet, elle a été rachetée lors d’une vente aux enchères par son ancienne filiale de fret VarigLog, qui après avoir fait un premier versement de 24 millions de dollars, s’est engagée à investir au total 485 millions de dollars dans la relance de la compagnie. Au bord de la faillite, le transporteur ne desservait plus que six vols nationaux et deux vols internationaux (Francfort et Buenos Aires) avec dix appareils. A mesure que seront ajoutés de nouveaux appareils à la flotte, en leasing ou en acquisition, d’autres destinations seront immédiatement reprises, assure-t-on chez Varig. Pour l’instant, aucune précision n’est donnée sur une éventuelle reprise des vols au départ de Paris.
Dans l’immédiat, les repreneurs du transporteur vont devoir faire passer la pilule d’une restructuration draconienne. Le plan de reprise prévoit un fonctionnement avec 2 100 salariés, contre 10 000 auparavant.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique