Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un hôtel pour la (nouvelle) tour Montparnasse

 » Le projet hôtelier présenté par le collectif Nouvelle AOM veut s’inscrire dans une démarche novatrice. A

La vue sur Paris promet d’être exceptionnelle. Dévoilé mardi, le projet de transformation de la tour Montparnasse prévoit l’implantation d’un hôtel d’une centaine de chambres, entre les 42e et 45e étages de la tour.

Avec un concept qui se veut novateur : "Notre objectif est que l’hôtel soit accessible à tous les budgets, et à toutes les configurations, souligne le collectif Nouvelle AOM (pour Nouvelle Agence pour l’opération Maine-Montparnasse), qui a été retenu pour réinventer la tour. Il y aura aussi bien des chambres familiales que des chambres capsules d’une surface très réduite. A l’inverse, il y a aura aussi de très grandes suites qui occuperont chaque angle de la tour Montparnasse."

Les clients accèderont à l’hôtel par la rue du Départ, et monteront directement dans le lobby, où ils pourront profiter d’un Skybar. Ils disposeront aussi, entre autres prestations, d’un spa, d’une salle de fitness, où seront dispensés des cours de yoga, avec vue sur Paris.

Pour le moment, aucun groupe hôtelier n’a encore signé pour faire vivre ce nouveau projet. Car c’est la tour tout entière qui va subir une complète métamorphose, qui ne sera achevée qu’en 2023. Fin prête, donc pour les JO de 2024, que Paris vient de décrocher.

Une facture de 300 millions d'euros

D’ici là, la tour aura grandi de 18 mètres. Au sommet se trouvera une immense serre agricole, destinée à alimenter les restaurants internes en fruits et en légumes. Car le projet s’inscrit résolument dans une démarche de développement durable, comme en témoigne par exemple le dispositif de production d’énergie renouvelable. Des panneaux photovoltaïques permettront de couvrir une partie des besoins de la tour en électricité. Un réservoir d’eau de pluie servira à l’arrosage des jardins.

Verte et végétalisée, la tour abritera aussi un jardin suspendu, le plus haut de Paris. De quoi inciter sans doute touristes et Parisiens à regarder d’un autre œil cette tour mal aimée, dont l’austère façade deviendra transparente et lumineuse la nuit.

Autant dire que le chantier s’annonce gigantesque. Les 6 000 occupants de la tour seront évacués, et une partie du parvis devra être fermée. L’enveloppe pour les travaux est estimée à 300 millions d’euros. Elle doit intégralement être financée par des investisseurs privés.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique