Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI France mise sur le volume pour dominer le marché

A quelques semaines de la clôture de son exercice, le mastodonte du tourisme veut séduire le marché en répondant à toutes les demandes.

"TUI France est en ordre de marche", lance Pascal de Izaguirre, le PDG de TUI France. Après une année marquée par l'absorption de Transat France, le tour-opérateur, filiale du voyagiste allemand TUI, a bénéficié de la complémentarité des deux voyagistes. "Selon le SETO, depuis l'acquisition de Transat, nous avons pris 9 points de part de marché supplémentaire, passant de 21 à 30%", assure Pascal de Izaguirre.

Une fusion entre les deux voyagistes historiques du marché français qui permet au nouvel ensemble d'inonder le marché d'offres variées. "Cet hiver, on propose notamment 27 clubs (dont 17 Lookéa) : c'est la plus grosse offre du marché", assure Serge Laurens, le directeur marketing de TUI, venu de la maison Transat. Au total, 86 produits sont référencés dans la production hivernale, portée par un plan de vol de 77000 sièges pour le seul moyen-courrier, opéré à 70% par la compagnie maison TUI Fly.

Le baroud d'honneur de Transat

La saison à venir sera aussi la dernière pour la marque emblématique Vacances Transat. "Dès avril 2018, la production Transat passera sous la marque TUI Tours. On ne veut pas se séparer de ce savoir-faire et perdre en capacité, donc on garde l'expertise de Transat", précise Serge Laurens. Look Voyages subira le même sort en octobre 2018. L'ensemble des productions vont migrer au fur et à mesure sur le système informatique Tussy, hérité de Marmara et jugé le plus performant par TUI France. "A terme, les productions Belgique et Pays-Bas seront aussi mutualisées sur Tussy", précise Pascal de Izaguirre.

Sur le volet social, la fusion entre les deux identités semble digérée. "On a réussi à tenir le calendrier qu'on s'était fixé concernant le projet One. 250 salariés sont partis. On sait qu'une intégration est forcément un moment douloureux pour les équipes. Désormais, on a tous hâte de se regrouper dans un même lieu (prévu en janvier 2018) pour se lancer dans une nouvelle aventure", assure le PDG.

72 TUI Stores fin 2018

Une nouvelle aventure qui s'appuiera sur un portefeuille de marques très large. "Chacune de nos marques a son ADN, ses spécificités et son marché : on peut répondre à toutes les demandes de clientèle", s'enorgueillit Serge Laurens. "La richesse de l'offre est notre pilier principal", renchérit Pascal de Izaguirre. Pour l'été, TUI France proposera pas moins de 82 clubs francophones dans 42 destinations : "conforter notre leadership sur les clubs francophones est l'une de nos ambitions". Le plan de vol pour porter ces ambitions est impressionnant : TUI France s’est engagé sur 800 000 sièges en moyen-courrier.

Pour distribuer ces clubs – ainsi que les 110 adresses internationales TUI ou encore les circuits Nouvelles Frontières – le tour-opérateur compte sur la distribution. D’ici à la fin septembre, 52 TUI Stores seront ouverts. Avec l’intégration des agences Look, en septembre 2018, 72 TUI Stores quadrilleront le territoire. "En 2020, date des derniers contrats avec nos franchisés, on espère jusqu’à 330 points de vente", ambitionne Pascal de Izaguirre. Le TO ne s’interdit pas non plus de revendre des produits de concurrents.

Un chiffre d’affaires en hausse grâce à un bon été

Avec cette stratégie multicanale et sa force de frappe sur le marché, TUI France espère maintenir la croissance de son chiffre d’affaires. "Il sera en augmentation cette année", assure Pascal de Izaguirre, sans préciser les performances enregistrées avant la clôture définitive des comptes. Le voyagiste a notamment vécu un bel été 2017, enregistrant une croissance du nombre de passagers de l’ordre de 6%. Les clubs Marmara, dont la capacité avait pourtant été réduite de 8%, maintiennent leurs niveaux de performances avec 98% de taux de remplissage (94% pour les clubs Lookéa). Les hôtels et clubs TUI, à vocation internationale, ont accueilli 62 000 clients (+50%) et constituent l’une des satisfactions de l’été.

"Nous sommes les numéros 1 sur le marché, notamment pour les destinations les plus demandées par le marché. On veut le rester et amplifier notre position de leader", conclut Pascal de Izaguirre. En 2015/2016, TUI France a enregistré un chiffre d’affaires de 638,716 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique