Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Travelfactory/Locatour abandonne trois marques

Au sein du groupe Travelfactory, Snotour, DeclicFrance et EspanaClic vont disparaître.

"Gérer six marques devenait impossible", explique Yariv Abehsera, président du TO. A l’heure où le prix des mots-clés sur Google n’a de cesse d’augmenter, Travelfactory se recentre donc autour de ses trois marques les plus porteuses: Locatour, Travelski et Golden Voyages. Exit les enseignes BtoC DeclicFrance et EspanaClic, mais aussi la BtoB Snotour.

L’objectif est de communiquer de manière plus efficace, en s’appuyant sur des noms faciles à exporter. "Nous avons un budget global annuel "à six chiffres" chez Google, commente Yariv Abehsera. Nous n’avons pas l’intention de le réduire, mais de l’utiliser de manière à optimiser notre retour sur investissement et notre taux de transformation".

Renforcer et exporter Locatour

Locatour devient de facto une marque BtoB et BtoC, centrée sur le locatif en France comme en Espagne. Les agences auront les mêmes inventaires que le client final, promet Yariv Abehsera. "Nous allons ouvrir la marque à l’international au cours de l’été 2014. Nous commencerons par le Royaume-Uni, la Belgique/Hollande, l’Ukraine, et peut-être l’Espagne".

TravelSki reste en BtoC, réduite naturellement au vaste marché des vacances à la neige. Sa production sera également exportée, dans les mêmes pays (sauf l’Espagne).

Golden Voyages demeure positionnée sur son créneau historique des voyages pour étudiants.

Les autres marques vont s’éteindre rapidement.

Un objectif de 100M€ en 2014

Travelfactory a réalisé environ 8 millions d’euros de ventes BtoB sur les deux dernières saisons. Son chiffre d’affaires a atteint 57 millions d'euros en 2011-2012 (exercice clos en juin), contre 44,7 millions un an plus tôt. "Depuis 13 ans, notre Ebitda (résultat d'exploitation, Ndlr) est positif", assure Yariv Abehsera. Son objectif est d’atteindre 100 millions d'euros en 2014, et d’accroître son offre. "Nous voulons quasiment doubler notre catalogue dans les deux ans".

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique