Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourisme amoureux : des marchés à conquérir

« La conférence « Amours et Tourismes », organisée par l’Afest, a permis d’identifier plusieurs clientèles à cibler, parmi lesquelles le tourisme gay, adultérin, ou pour célibataires. »

Rendez-vous à la Bellevilloise, le spot culturel branché du 20e arrondissement de Paris. L’Afest (Association francophone des experts et scientifiques du tourisme) y organisait, le 9 juin dernier, un forum sur le thème Amours et Tourismes. En ouverture des débats, le professeur Jean-Pierre Lozato-Giotart prévient : « Nous allons parler marchés, produits et stratégies. » Sans toutefois lâcher cocktails et bonne humeur.

« L’amour est une belle motivation. Tout un imaginaire touristique a été construit autour du couple et du paradis originel », explique Claude Blanc, président de Terres de Charme. Il existe des offres couple chez Relais et Châteaux, Thomas Cook, Club Med… Mais les amoureux recherchent avant tout un produit, balnéaire, circuit ou sport, et un prix, pas une offre couple. Une demande spécifique existe, en revanche, sur des produits comme les voyages de noces ou les mariages. Exotismes réalise 23 % de son chiffre d’affaires avec plus de 150 mariages par an et dispose d’une brochure dédiée.

Le marché du tourisme amoureux regroupe aussi une multitude de niches, des célibataires festifs aux couples adultérins, sur lesquels certains acteurs se développent. « Je crois beaucoup à l’hyper-segmentation. On peut miser sur différentes niches », pense Claude Blanc. La clientèle gay, plusieurs millions de personnes en France, réalise quatre fois plus de courts séjours que la moyenne, avec un budget vacances 2,8 fois plus élevé. « Nous n’avons pas d’enfants, donc plus d’argent », remarque un participant. Des destinations comme le Gers, Berlin, ou Nice communiquent ainsi sur une offre gay friendly et sans discriminations. D’autres, comme le tour-opérateur Attitude Travels, misent exclusivement sur cette clientèle, avec succès.

DES CRÉNEAUX PORTEURS

Plus insolite, la Fédération parisienne des clubs libertins rappelle qu’ils représentent près de 400 000 personnes en France. Plusieurs centaines de couples achètent des vacances libertines, avec des spécialistes comme Aphrodite Travel. Un sujet qui reste pourtant tabou, comme en témoignent certaines réactions dans la salle, rires gênés ou yeux baissés. Autre segment, en France, le site Dayuse-hotels.com regroupe l’offre d’une centaine d’établissements louant des chambres pour quelques heures ou pour la nuit. David Lebée, fondateur du site, va lever 500 000 E pour conquérir l’Europe après avoir verrouillé le marché français. « Un créneau porteur ». Pour preuve, le site de rencontre dédié aux personnes mariées, Gleeden.com, met en avant ses 800 000 membres. « 37 % des Français ont été ou pourraient être infidèles. Il y a beaucoup d’hommes et ce sont eux qui payent les sorties à 99 % », s’amuse Hélène Antier, responsable de la communication. Il existe aussi des synergies à construire entre les sites de rencontres en ligne et les acteurs du tourisme, via des marques blanches ou de l’affiliation. Certains mettent déjà en relation des célibataires pour vendre du voyage, comme Soloways.net ou Celivacances.com.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique