Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TourCom veut s’allier à Manor et Tho mas Cook dans un GIE

À l’occasion de la XIXe convention de son réseau, Richard Vainopoulos a évoqué la création d’un GIE avec Manor, et « certainement » Thomas Cook. Ses deux partenaires parlent, pour leur part, de renouveler le G4.

Toujours aussi disert, le président de TourCom a dévoilé quelques projets à l’occasion de sa XIXe convention, organisée à Cannes-Mandelieu du 25 au 28 novembre. Quitte à créer la surprise dans les rangs de son état-major. L’alliance avec Manor devrait être effective le 1er janvier prochain, à travers un groupement d’intérêt économique (GIE), promet Richard Vainopoulos. Mieux : il est question d’un troisième membre naturel, Thomas Cook, déjà partenaire du réseau de Jean Korcia à travers le GIE G4. « Ce serait une sorte de G3 », avec des modalités de fonctionnement plus souples. Richard Vainopoulos est plutôt défavorable, par exemple, au principe de décisions prises à l’unanimité. L’idée, c’est donc d’opérer « un rapprochement de trois groupes qui veulent travailler sérieusement pour leurs adhérents, et non pour jouer à King Kong ». Un coup de griffe donné, au passage, au réseau AS Voyages. Et d’ajouter, avec un soupçon de prudence : « C’est assez logique que Thomas Cook nous rejoigne, mais rien n’est fait. Nous avons 80 % de chances d’aboutir.» Objectif du GIE : négocier ensemble avec certains fournisseurs (tour-opérateurs, GDS, compagnies aériennes) et mutualiser des investissements technologiques. « Les technologies ont une durée de vie de deux ans. Si on se met à deux, ou peut-être à trois, ces investissements seront maîtrisés. » Par ailleurs, des adhérents Manor pourront, sur une base volontaire, recourir à la centrale de paiement TourFinance. Richard Vainopoulos précise aussi les limites de ce Pacs à trois : « Chacun garde ses spécificités, son indépendance. »

UN NOUVEAU PACTE POUR LE G4 ?

Interrogés sur les déclarations du président de TourCom, Manor et Thomas Cook ont réaffirmé leur volonté de prendre comme base de travail l’actuel GIE G4 Voyages. Après le départ conjoint d’American Express Voyages d’Affaires et d’Afat Voyages début novembre, ils plaident en faveur de nouveaux statuts, d’un nouveau nom, voire de nouveaux partenaires. « Le helpdesk mutualisé fonctionne très bien », souligne la direction de Thomas Cook. « Les contrats attachés (à ce GIE, ndlr) et leur base de données de tarifs négociés restent inchangés. Il y a une vraie volonté d’insuffler une nouvelle dynamique dans le G4 en 2011. » De son côté, Jean Korcia, président de Manor, a indiqué à Richard Vainopolous que « le G4 n’est pas qu’un helpdesk aérien […], d’autres composantes peuvent y être ajoutées ». « L’interprétation est différente mais l’aboutissement est commun », a conclu Jean Korcia. Reste donc à mettre en musique un contrat de confiance qui sied tant aux indépendants qu’aux intégrés. L’histoire montre que ce n’est jamais simple. Il y a un an, à l’occasion de la précédente convention qui s’était déroulée à Genève, TourCom annonçait son rapprochement avec Carlson Wagonlit Travel. Certains adhérents ont voulu savoir pourquoi le projet avait avorté. Réponse : « La complexité des avocats de Carlson, qui fonctionnent à l’américaine, nous a conduits à nous séparer, de manière cordiale. »

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique