Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourcom se pose en défenseur de ses agences

Richard Vainopoulos invite les présidents de réseau à le rejoindre dans son combat pour la suppression de la valeur faciale.

Lors de la clôture du congrès Tourcom qui s’est tenu le week-end dernier à Strasbourg, le président du réseau, Richard Vainopoulos, a créé la surprise en demandant aux autres présidents de réseaux de le rejoindre dans son combat contre Air France, afin que la valeur faciale disparaisse des billets. Et de rappeler que rien, ni dans la législation sur le mandat, ni dans les conventions internationales ou les résolutions IATA, n’autorisent les compagnies à imposer leur prix de vente sur les billets vendus par la distribution.

Il justifie cet appel par les revendications similaires émanant d’agences de réseaux concurrents lors de leurs conventions respectives. Richard Vainopoulos a par ailleurs annoncé qu’il menait une seconde bataille contre les avis de redressement des compagnies (ADM) abusifs et les sanctions financières qui en découlent. Plusieurs procédures judiciaires ont été engagées. Même si aucun jugement n’est attendu avant un an, nous espérons établir une jurisprudence sur ce dossier, assure-t-il.

Muscler le réseau

Concernant les thèmes des ateliers, ils furent, fin des commissions oblige, très orientés affaires et billetterie. Les avantages du partenariat avec TQ3 ont ainsi été longuement expliqués par Arnaud Ameline, directeur général France de ce réseau spécialisé dans le voyage d’affaires.

Plus offensif que jamais, Tourcom n’entend donc pas remettre en cause la ligne qui a fait son succès : autonomie de décision de chacun, absence d’enseigne, refus de privilégier des TO plus que d’autres, mais également de créer un site Internet Tourcom.

Enfin, si 75 licences ont été intégrées depuis le 1er janvier, Richard Vainopoulos exclut toute course à la taille. Très sélectif, l’objectif est d’abord de muscler le réseau. Un audit des comptes des candidats est systématiquement réalisé. Et certains sont refusés par les adhérents eux-mêmes car situés sur une même zone de chalandise.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique