';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SNCF : face à la grève Ouibus et Blablacar s’allient

A priori concurrents, Ouibus et Blablacar ont décidé de mettre leurs forces en commun pour acheminer les voyageurs à destination les jours de grèves SNCF.

Depuis début avril, les salariés de la SNCF ont engagé une grève en pointillé pour protester contre la réforme enclenchée par le gouvernement. Afin de proposer plus de trajets les jours de grève ferroviaire, Ouibus, la filiale d’autocars de la SNCF, va collaborer avec le spécialiste du covoiturage BlaBlaCar.

« BlaBlaCar et Ouibus (…) s’unissent pour répondre à une demande très forte des voyageurs les jours de grève, en partageant certaines de leurs offres de transport sur leurs plateformes respectives », ont indiqué les deux entreprises dans un communiqué. Début avril par BlaBlacar, avait déjà indiqué qu’il expérimenterait un service de transport en autocar pour faire face à la hausse de la demande liée à la grève de la SNCF. Mais à aucun moment Ouibus n’avait été mentionné.

Des offres mutualisées sur les sites internet

Concrètement, BlaBlaCar va intégrer dans son offre des places sur des autocars Ouibus les jours de grèves à la SNCF. Elles figureront sur quatre axes très fréquentés tels que Paris-Lyon, Paris-Toulouse, Paris-Caen et Paris-Orléans. Quant à Ouibus,  il proposera sur son site vingt trajets en covoiturage proposés par BlaBlaCar, parmi lesquels des destinations comme Le Touquet, Vichy ou Gap.

« Les bus permettent de proposer des volumes plus importants sur les axes majeurs, quand le covoiturage permet de couvrir une multitude de points de départ et d’arrivée », explique Nicolas Brusson, directeur général de BlaBlaCar, cité dans le communiqué.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.