Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Selfies, prison et voyage sur Mars : les actus insolites de l’été

Propice aux voyages, l’été réserve son lot de surprises pour les touristes. On retiendra, en cette rentrée, que les selfies et les bains de minuit peuvent coûter cher, mais aussi que de l’hôtel au foyer de réfugiés, il peut n’y avoir qu’un pas.

Attention, "selfies stupides"

"Chers touristes, nous vous respectons, mais il est temps que vous vous respectiez vous-mêmes. Arrêtez de faire des selfies stupides et dangereux. Merci". Posté le 6 juillet sur Twitter par les secours croates, cet appel à la prudence intervient après qu’un touriste canadien a fait une chute de 75 mètres fin juin, dans le parc national de Plitvice, alors qu’il tentait de se tirer le portrait. Si le jeune homme de 20 ans s’en est sorti indemne, l’an dernier, une touriste slovaque avait perdu la vie dans des circonstances similaires.

Une pratique qui alarme aussi les autorités russes. En juillet, le ministère de l’Intérieur a publié un guide assorti de pictogrammes avertissant des dangers des selfies.

Document du Ministère de l'Intérieur russe.

 

Un hôtel sur une île tropicale gagné à la tombola

Pour Joshua, c’est le gros lot et le début d’une nouvelle vie. A l’issue d’un tirage au sort auquel participaient plusieurs dizaines de milliers de joueurs à travers la planète, cet Australien a remporté un hôtel situé sur Kosrae, une île tropicale du Pacifique. Les propriétaires de l’établissement en avaient fait le prix d’une tombola, à 49 dollars américains le ticket. Outre l’hôtel, qui est bénéficiaire et dispose d'une trésorerie de 10 000 dollars, Joshua gagne en prime une résidence, cinq voitures de location, deux camionnettes de 10 places, un pick-up et un restaurant.

Les vendeurs avaient toutefois bordé le terrain. Pour que la tombola ait effectivement lieu, ils devaient vendre plus de 50 000 tickets et ainsi dépasser le seuil de 2,45 millions de dollars. Pari réussi.

Des Kalachnikov en guise de souvenirs

L’aéroport international de Moscou Chérémétiévo s’apprête à accueillir une boutique de souvenirs pour le moins détonante. A la mi-août, le producteur russe du célèbre fusil d’assaut a annoncé l’ouverture d’un magasin à son effigie dans les terminaux de l’aéroport. Tee-shirts, casquettes, mais surtout copies d’armes à feu, pourront être achetés par les voyageurs de passage.

Une nuit en cellule à Ljubljana

La Slovénie, ses sommets enneigés, ses couchers de soleil sur l’Adriatique… Et ses nuits d’hôtel en prison, pour un budget de 18 à 33 euros la nuit. A Ljubljana, l’auberge de jeunesse Celica ("cellule", en slovène) s’est installée dans une ancienne prison militaire en service de 1882 à 1991. Barreaux aux fenêtres, portes grillagées, sanitaires partagés… Les 20 chambres s’inscrivent dans une atmosphère toute carcérale mais n’ont plus rien des geôles originales, chacune d’entre elles ayant été décorée par des designers locaux et étrangers.

Le bâtiment, sauvé de la destruction par un collectif d’artistes et de squatteurs, est géré de façon associative par une organisation d’étudiants. Au sous-sol, l’hôtel a conservé dans leur jus deux cellules d’isolement. Mais il promet qu’elles ne sont pas vendues aux clients.

L'hôtel Celica, à Ljubljana.

 

La Dolce Vita n’a pas de prix

Sous la chaleur de l’été romain, les touristes sont nombreux à ne pas résister au plongeon dans l’une des quelque 2000 fontaines de la capitale italienne. Sauf que, pour des motifs d’ordre public, ce petit plaisir est interdit. Fin juillet, deux Américains en ont fait les frais : pris en flagrant délit de baignade dans la vasque de la fontaine de Trevi fraîchement restaurée, ils ont écopé de 450 euros d’amende chacun.

Un scénario loin d’être isolé. Le même jour, un autre ressortissant américain avait reçu la même sanction pour s’être baigné dans la fontaine de la place d’Espagne. Les Romains eux-mêmes cèdent à la tentation : des jeunes gens de la ville ont été convoqués par la police après avoir posté un selfie sur Facebook faisant état de leur bain de minuit… Quand on vous dit que le selfie est dan-ge-reux.

Life on Mars

Embarquer dans un bus et décoller pour Mars, telle est l’expérience proposée par l’entreprise américaine Lockheed Martin. Ses ingénieurs ont imaginé un voyage en réalité virtuelle sur la planète rouge à bord d’un authentique bus scolaire. 

Tandis que le véhicule roule dans les rues de Washington, les vitres changent de couleur, et le périple commence. Pour que l’illusion soit parfaite, des sons tels le bruit d’une tempête de sable viennent s’ajouter aux images. Un premier pas vers le tourisme spatial ?

 

Vidéo de présentation par Lockheed Martin.

 

Touriste ou réfugié, telle est la question

Le voyage en Europe de ce touriste chinois a pris un tour kafkaïen. L’homme de 31 ans, qui ne parle ni anglais ni allemand, s’est retrouvé coincé pendant deux semaines dans un foyer pour réfugiés en Allemagne.

Ayant perdu son argent et rempli par erreur le formulaire de demande d’asile fourni par les autorités locales, il avait été considéré "comme ayant besoin d’aide" après son atterrissage à Stuttgart le 4 juillet. C’est finalement grâce à une application de traduction sur mobile que le malentendu a été dissipé, le voyageur expliquant qu’il souhaitait se rendre en France et en Italie.  

Le pilote était ivre

Un vol de la compagnie aérienne SriLankan Airlines reliant Francfort à Colombo a été retardé de plus de 15 heures en raison de l’état d’ivresse d’un des pilotes. Signalé par l’équipage puis contrôlé positif au test d’alcoolémie, le commandant de bord a été interpellé.

SriLankan, qui a suspendu le coupable, a dû trouver un pilote de remplacement. Dans l’attente, les 274 passagers ont passé la nuit à Francfort, avec repas et chambres d’hôtel offerts.