';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Selectour, premier ambassadeur du portail loisirs d’Amadeus

E-téo est désormais accessible à toutes les agences Selectour, via l’intranet du réseau volontaire. C’est le vocable qui désigne le portail loisirs multi-TO d’Amadeus aux couleurs du réseau. Il permet à ce jour l’accès aux productions de Fram, Asia, Kuoni


Selectour a donné le coup d’envoi d’e-téo. Cette plate-forme de réservations multi-TO, qui repose sur un socle technologique d’Amadeus, est ouverte aux 550 agences depuis le 2 mai, via l’intranet du réseau volontaire. Le portail va révolutionner la relation commerciale des agences avec leurs clients, estime Martine Granier, directeur général. C’est un sésame électronique à sept TO, tous référencés, avec des fonctionnalités précieuses : recherche multi-critères dans un langage uniforme, comparateur d’offres illustrées par des photos, émission d’un bulletin d’inscription pré-rempli…

Asia, Fram, Kuoni et Marmara sont disponibles jusqu’à la réservation ferme, grâce à leur adoption de la norme XFT. Les trois autres voyagistes présents (Jet tours, Look Voyages, Vacances Transat) y travaillent. D’autres marques doivent rejoindre la plate-forme : Exotismes, Lagrange, Marsans.

Afin de déployer e-téo, Selectour a acquis la technologie Amadeus Leisure Platform, et la déploie en primeur sur le marché français. L’investissement est relativement conséquent, indique Martine Granier, sans plus de précision. La contribution des voyagistes au projet est d’ordre technologique, et non financière, notamment pour converger vers la norme XFT. Les agences Selectour sont pour leur part invitées à une participation symbolique de 0,12% (soit 1,2 euros pour 1000€ de dossier voyage). En deux jours, elles ont effectué 2 000 recherches sur e-téo, et très peu de réservations. Martine Granier et son équipe mettent les bouchées doubles pour optimiser le taux d’adoption d’e-téo, source d’importants gains de productivité. 

 

Amadeus réserve pour l’heure l’exclusivité d’Amadeus Leisure Platform à Selectour. Mais le GDS est déjà en négociations très avancées avec Afat Voyages, discute avec Manor, ainsi qu’avec plusieurs réseaux intégrés. Le GDS caresse de grandes ambitions. Les deux tiers des forfaits commercialisés en France sont automatisables, estime Georges Rudas, directeur commercial d’Amadeus France. Nous souhaitons faire basculer 30% d’entre eux sur notre portail loisirs, au cours de la période mi-2007-mi-2008. Soit entre 700 000 et 800 000 dossiers, sur une base annuelle. A titre de comparaison, Voyatel, une solution de réservation aux fonctionnalités comparables au Minitel, concentre encore 200 000 dossiers par an. Il y a deux ou trois ans, c’était le double, estime Georges Rudas. La révolution Internet va progressivement conduire à la mise en retraite forcée de Voyatel.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire