Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Séismes en Indonésie : le point sur la situation

Alors que Lombok a été frappée par plusieurs séismes cet été, l’OT d’Indonésie s’efforce de rassurer les touristes. Les réservations de vols vers l’Indonésie ont baissé de 26% selon une étude menée par ForwardKeys.

« Nous devons faire face à ce défi et lutter pour retrouver une vie normale », a déclaré en substance le président Joko Widodo lors d’une visite à Lombok le 13 août dernier. Se relevant des séismes meurtriers qui ont frappé l’île pendant l’été, la destination panse ses plaies et s’efforce de préserver son tourisme, et ce alors que le Quai d’Orsay recommande toujours, sur son site « de reporter les séjours prévus dans les prochains jours à Lombok et aux Gili ».

« Le retour à la normale à Lombok après les récentes catastrophes naturelles est en bonne voie, fait de son côté savoir l’Office de Tourisme dans un communiqué. Le statut « état d’urgence » pour la zone a été levé le 25 août 2018 et les efforts pour rétablir la situation se poursuivent. » D’après l’OT, la majeure partie de l’île n’ont pas souffert des séismes. « Nous tenons à souligner que les zones sinistrées sont généralement confinées au nord de l’île, souligne ainsi un communiqué. Le reste de Lombok est largement inchangé ». L’aéroport international de Lombok a fonctionné normalement tout au long de cette période, de même que Lembar Harbour, le principal pont reliant Bali et Lombok, est-il ajouté. « Les vols et les liaisons par ferry continuent à fonctionner normalement », complète l’OT. Les zones de Senggigi et de la côte ouest « se remettent rapidement » et la plupart des hôtels et des entreprises ont rouvert leurs portes ou seront ouverts dans les prochaines semaines.

« Nous invitons les visiteurs à revenir sur notre île »

Du côté des Gilis, l’Office de tourisme indique que l’électricité a été restaurée et que le nettoyage est bien avancé. « Les bateaux publics desservant les Gilis depuis Lombok ont repris leurs services réguliers et les premiers touristes sont revenus à Gili Air le vendredi 17 août. Kuta et la côte sud (Mandalika, Gerupuk, Selong Belanak, etc.) ainsi que la côte sud-ouest et ses îles (Sekotong, Tawun, Gili Gede, etc.) n’ont pas été touchées par les tremblements de terre et continuent d’accueillir les visiteurs normalement », détaille l’OT. « Nous sommes reconnaissants pour le soutien que nous avons reçu localement et du monde entier et remercions tous ceux qui ont contribué au rétablissement de notre île de Lombok. Nous invitons maintenant les visiteurs à revenir sur notre île pour soutenir le travail de nos employés et permettre un retour rapide à la normale ».

Des réservations en baisse de 26%

Il y a en effet urgence, pour qu’à la catastrophe naturelle ne s’ajoute pas une catastrophe économique. Selon une étude menée par ForwardKeys, les réservations de vols, tous marchés confondus, ont baissé de 26% sur l’Indonésie, suite au séisme du 5 août. « Avant ces deux chocs dévastateurs, l’Indonésie réalisait une bonne année touristique ; les réservations depuis janvier étaient en hausse de 10% par rapport à la même période en 2017. Cette croissance a presque cessé après le premier tremblement de terre. Après le deuxième, les réservations ont enregistré une baisse de 26%. » Forwardkeys précise que la baisse des réservations a particulièrement touché Bali, l’île voisine de Lombok, qui a bien plus dévissé que les réservations sur l’ensemble de l’Indonésie. Jusqu’à ce que ne surviennent les séismes, elles étaient en hausse de 15,2%. Depuis le deuxième tremblement de terre, elles ont chuté de 42,9%, constate Forwardkeys.

ForwardKeys a analysé l’impact des séismes sur les réservations de vol en Indonésie. ©ForwardKeys.