Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SAS veut se séparer de ses filiales

La compagnie aérienne scandinave discute avec Lufthansa à propos de BMI. Elle pourrait par ailleurs vendre le transporteur espagnol Spanair à Marsans.

Engagée dans un vaste plan de réduction de coûts de 297,4 millions d’euros d’ici 2011, la compagnie scandinave SAS veut récupérer de l’argent frais en vendant ses participations dans ses filiales. Des opérations financières qui vont encore accélérer le mouvement de consolidation du transport aérien européen. SAS pourrait d’abord vendre sa participation de 20 % dans la compagnie britannique BMI à Lufthansa, qui en est déjà actionnaire à hauteur de 30 %. Rappelons que dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord de ciel ouvert entre l’Union européenne et les Etats-Unis en 2008, BMI reste une proie intéressante car elle détient 12 % des créneaux horaires de l’aéroport de Londres Heathrow, où elle opère environ 1 700 vols par semaine.
SAS a ensuite évoqué un désengagement de la compagnie espagnole Spanair, dont elle détient 95 %. Contrôlant déjà les 5 % restants, le tour-opérateur Marsans a clairement annoncé son intention de faire une offre sur la totalité du capital de la compagnie. Si ce rachat est mené à bien, le groupe espagnol, qui détient aussi les compagnies Aerolineas Argentinas et Air Comet, serait à la tête d’une flotte de plus de 150 avions.  

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire