Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair, KLM, Lufthansa : les compagnies baissent les salaires

Plombées par la crise sanitaire, les compagnies aériennes rognent, les unes après les autres, sur les salaires de leurs employés.

La compagnie irlandaise Ryanair a annoncé hier avoir conclu un accord avec ses pilotes en Espagne pour abaisser de 20% leurs salaires afin de « minimiser » les suppressions d’emplois, sur fond de réduction des vols provoquée par la pandémie. L’accord a été conclu avec le syndicat de pilotes Sepla pour quatre ans. Il comprend aussi la mise en place de « systèmes de travail flexibles » permettant des gains de productivité. « Tout ceci permettra de minimiser les pertes de postes de travail des pilotes espagnols », assure la compagnie dans un communiqué.

En revanche, la low-cost n’est pas parvenue à un accord avec les syndicats du personnel de cabine en Espagne, USO et Sitcpla, « car ils continuent de refuser de faire face aux économies de coûts nécessaires, mettant en péril les emplois et les liaisons aériennes », indique la compagnie irlandaise.

KLM réduit elle aussi les salaires

La semaine dernière, KLM a annoncé geler unilatéralement les hausses des salaires négociées en 2019 avec des syndicats et qui devaient être appliquées dès le 1er août. « Nos résultats au 1er semestre 2020 sont les pires de notre histoire. KLM perd 10 millions d’euros par jour », a indiqué la compagnie sur son site.

La décision invalide un accord conclu en 2019 avec des grands syndicats du secteur. Obtenu après de longues négociations, il prévoyait d’augmenter les salaires de 2,5% à partir du mois d’août 2020, et ce pour toutes les catégories de personnel.

Lufthansa a l’approbation du personnel

KLM n’a donné aucune date pour un éventuel dégel de l’augmentation prévue, affirmant que les syndicats n’étaient pas parvenus à s’entendre sur une nouvelle échéance. Le syndicat FNV envisage de porter le litige devant la justice.

Chez Lufthansa, une majorité écrasante des hôtesses de l’air et stewards de la compagnie ont approuvé le 17 août l’accord signé en juin par leur syndicat, prévoyant une baisse des revenus contre le maintien de l’emploi. La compagnie a aussi conclu un accord à court terme avec le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit (VC). Lufthansa devrait pouvoir économiser plus de 500 millions d’euros

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique