Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Royal Tours met un pied hors d’Afrique

« Après Oman et Dubaï, les nouveautés de l’hiver dernier, c’est la Crète qui fait son entrée dans la production de Royal Tours. Cette nouvelle destination occupe 12 pages de la brochure générale (Tunisie, Sénégal, Cap-Vert…) du TO, qui édite aussi un catalogue dédié au Maroc. L’offre estivale comprend un autotour d’une semaine (à partir de 603 E/pers. au départ de Paris avec hébergement en hôtels 3b et petits déjeuners) et neuf s

Après Oman et Dubaï, les nouveautés de l’hiver dernier, c’est la Crète qui fait son entrée dans la production de Royal Tours. Cette nouvelle destination occupe 12 pages de la brochure générale (Tunisie, Sénégal, Cap-Vert…) du TO, qui édite aussi un catalogue dédié au Maroc.

L’offre estivale comprend un autotour d’une semaine (à partir de 603 E/pers. au départ de Paris avec hébergement en hôtels 3b et petits déjeuners) et neuf séjours dans des établissements 3b à 5b (à partir de 560 E/pers. au départ de Paris). Les hôtels sont répartis dans les différentes régions touristiques de la Crète, principalement autour d’Héraklion : deux à Elounda, deux à Anissaras, un à Aghios Nikolaos, deux à Kokkini Hani, un à Milatos et un à Matala. Royal Tours propose par ailleurs des locations de véhicule sur place, à partir de 31 E/jour. Les départs se feront au départ de Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Nantes à destination d’Héraklion, tous les lundis à compter du 7 avril et jusqu’au 22 septembre, sur Air Méditerranée.

Si le TO innove avec la Crète en sortant de son territoire africain traditionnel, il entend continuer à afficher son identité de spécialiste. Nous n’allons pas seulement programmer des séjours de 7, 14 ou 21 nuits. Nous proposerons aussi des week-ends à la carte, pour répondre aux besoins de clients qui veulent de plus en plus de flexibilité, explique Eric Sogorb, directeur de la production de Royal Tours.

Un hôtel à soi à Marrakech

Malgré de mauvais résultats en 2007 (-10 % par rapport à 2006), comme pour l’ensemble de la profession, le Maroc reste toutefois la destination fétiche de Royal Tours. La brochure dédiée au pays s’enrichit encore avec, en particulier, l’hôtel Sahara Regency à Dakhla, une lagune sur l’Atlantique bien connue des windsurfers. La grande nouveauté pour Royal Tours est néanmoins l’ouverture, le 1er juin, de son propre hôtel à Marrakech, l’Eden andalou avec, à la clé, 253 chambres et suites à remplir. Un beau pari pour le TO, qui lui permettra d’affirmer sa différence, alors que la concurrence à Marrakech est exacerbée

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique