Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

France : ces coups de pouce aux vacances pour soutenir les pros

Pour soutenir la reprise d’activité des professionnels du tourisme, plusieurs destinations françaises font le pari des chèques cadeaux. Des petits cadeaux qui entretiennent l’amitié… en pleine période de réservation.

Pour assurer la relance de l’activité touristique, un nombre croissant de destinations font le pari du chèque cadeau et autres bons d’achat. Des petits cadeaux pour favoriser la prise de décision des touristes désormais autorisés à faire des projets pour l’été. Tout en stimulant la demande, et donc les revenus pour les pros du tourisme. C’est dans cet esprit que la Manche et le Cotentin ont uni leurs forces pour distribuer des “Chèques Evasion”. Une opération financée à hauteur d’un million d’euros par le Conseil départemental de la Manche. “Ce que nous voulions à travers ce dispositif, c’est avoir une action à destination de nos professionnels du tourisme, faire en sorte qu’ils perçoivent directement les retombées de cet argent”, explique Yves Leclerc, le directeur général de l’Office du Tourisme du Cotentin. Après avoir déclaré leur séjour sur une plateforme dédiée, les vacanciers pourront se voir remettre jusqu’à 100 euros de chèques cadeaux à leur arrivée, dans l’Office de Tourisme proche de leur lieu de séjour. Un montant doublé pour tous ceux qui choisissent de passer leur séjour dans le Cotentin (partie nord du département de la Manche), pouvant ainsi aller jusqu’à 200 euros. “Nous avons opté pour un système qui permet un gain de pouvoir d’achat immédiat pour les vacanciers”, souligne Yves Leclerc. Les chèques cadeaux peuvent être utilisés comme moyen de paiement dans le réseau des partenaires de l’opération, qui réunit des musées, des activités, des restaurants, des producteurs locaux…

Des enveloppes d’un million d’euros

Quinze jours à peine après le déconfinement, Charente Tourisme avait pris les devants avec une initiative similaire pour séduire les touristes avec un plan de soutien prenant la forme de 10 000 bons “Infiniment Charente” d’une valeur de 100 euros chacun, perçus sous forme de remboursement sur envoi des factures, après le séjour. Là aussi, un million d’euros a été mis sur la table. L’opération est  financée par les deux départements à hauteur de 650.000 euros (Charente-Maritime) et 350.000 euros (Charente) mais pourrait aussi « être abondée par les établissements publics de coopération intercommunale » des deux Charentes », expliquait lors du lancement Charente Maritime Tourisme, qui espérait alors que l’opération puisse injecter entre 3 et 15 millions d’euros dans l’économie locale. 

De leur côté, les Landes ont également débloqué un million d’euros pour un plan global de soutien misant largement sur les chèques cadeau : 600 000 euros leur sont affectés. L’opération « Les Landissimes » prévoit ainsi la diffusion de 3000 bons vacances (sous certaines conditions, et notamment de calendrier) de 150€ pour inciter à venir séjourner dans les Landes. Là aussi, il faut envoyer ses factures au retour des vacances. A ce dispositif s’ajoute L’opération « Chèque solidarité tourisme », qui  double le plafond du chèque vacance pour les familles modestes. Une opération qui représente un investissement de 200 000 euros.

Miser sur l’effet de levier

Pour inciter à la pratique d’activités culturelles et de loisirs sur la destination, la Côte d’Azur a également décidé d’offrir 1000 Pass enfants aux clients qui auront acheté à minima 3 nuitées – de manière directe – auprès des hôtels et des résidences de tourisme des Alpes-Maritimes dont les Gîtes de France et le groupe Accor. Un élément parmi d’autres du plan de relance de la destination, qui s’élève à deux millions d’euros issu d’un cofinancement public-privé, dont 500 000 euros issus du financement des acteurs privés du tourisme. Sur ces deux millions d’euros, une enveloppe de 1,3 million d’euros (loisirs et MICE) a été affectée à la France, les 700 000 euros restants ciblant les touristes étrangers.

Si les modalités et les dispositifs diffèrent d’une destination à l’autre, c’est toujours le même effet de levier qui est recherché. Et souvent un moyen, aussi, de soutenir l’hébergement et plus globalement le secteur marchand, très concurrencé cette année par les vacances à moindre coût dans la famille ou chez les amis.

Avant même la fin du confinement, une douzaine de députés avaient écrit au Premier ministre pour demander la mise en place d’un chèque tourisme. En Région PACA, des chèques-vacances seront accordés, sous certaines conditions, à ceux qui ont été “en première ligne” face à l’épidémie. La Région Grand-Est a également annoncé un dispositif similaire. 100 000 chèques-vacances d’une valeur de 500 euros seront ainsi distribués. Ces bons ne pourront être dépensés que chez les opérateurs de tourisme de la région qui les distribue. Rappelons également que pour soutenir le tourisme face à la crise du Covid, l’ANCV a décidé de baisser la commission au remboursement à 1%, contre 2,5% auparavant. Une mesure qui sera valable six mois.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique