Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Quand les prix sont fixés à la tête digitale du client

Les prix facturés par les agences en ligne peuvent varier selon l'utilisateur et l'appareil utilisé, selon une nouvelle étude.

D’après une enquête menée par l'université Northeastern, les prix facturés par des sites marchands peuvent osciller selon l'utilisateur et l'appareil utilisé (ordinateur ou mobile, iOS ou Android), ainsi qu’en fonction de l'historique de l'internaute. Des chercheurs de cette université américaine ont ainsi relevé des "discriminations tarifaires" en recourant à 300 testeurs, mis à contribution en avril et en mai 2014.

Des prix variables

Selon Northeastern, les prix sont personnalisés sur cinq des six sites de réservations d’hôtels et de locations de voiture étudiés (sur l'échantillon total de 16 sites "populaires" de e-commerce).

Sur Cheaptickets et Orbitz, certains internautes doivent payer 12 dollars de plus par nuit quand ils cherchent des hôtels alors qu’ils ne sont pas membres du site.

A travers l’agence en ligne Travelocity, les mobinautes qui utilisent le système d'exploitation iOS peuvent bénéficier d'un rabais de 15 dollars sur les hôtels.

Expedia et Hotel.com ont pointé certains consommateurs vers des hôtels aux prix plus élevés.

Enfin, Priceline personnalise les résultats selon l’historique de la navigation, en termes de clics et d’achats.

Manque de transparence

La discrimination des prix n'est pas illégale aux Etats-Unis. C'est même monnaie courante au travers de coupons et autres avantages. Dans de nombreux cas, la personnalisation apporte d'ailleurs des avantages pour les utilisateurs, estime l'étude de l'université.

Mais "la personnalisation peut aussi être un désavantage pour les acheteurs (…), quand les sites marchands manipulent les résultats de recherche et adaptent leurs prix sans en informer l’utilisateur", résume-t-elle. C'est donc le manque de transparence qui est pointé du doigt. Il est difficile de déterminer sur les sites de e-commerce quand la variation tarifaire provient du profil digital ou d'autres facteurs extérieurs à l’identité du cyberacheteur et à son équipement.

Les résultats détaillés sont disponibles dans le rapport de 14 pages de Northeastern.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique