Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Promotion : la région Sud signe un contrat-cadre avec Atout France

Pendant trois ans, les efforts porteront sur des actions ciblées à l’international, dans un esprit de tourisme durable.

Le CRT Paca, la région Sud et Atout France, ont signé un contrat-cadre d’une durée de trois ans, portant sur la promotion touristique à l’international et sur la compétitivité des filières. C’est le premier du genre, et il est appelé à « servir de référence à d’autres régions », comme l’a souligné Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Concrètement, ce contrat bénéficie d’un financement d’au moins un million d’euros de la part d’Atout France, pour des actions ciblées à l’étranger. « Notre région se situe au deuxième rang en France pour l’accueil de touristes internationaux, a rappelé François de Canson, président du CRT. Le tourisme génère 19 milliards d’euros de retombées économiques, avec 140 000 emplois non délocalisables, et représente 13% du PIB régional ».

Désormais, les actions sont menées sous les trois marques unifiées Alpes, Côte d’Azur et Provence, sur des salons ou en partenariat avec des agences en ligne. La dernière action en date a généré 8 millions de dollars de ventes directes avec Expedia, auprès d’une clientèle américaine, britannique et allemande. La priorité est donnée à la promotion hors haute-saison pour mieux lisser la fréquentation sur l’année, et éviter la sur-fréquentation des sites, dans un esprit de tourisme durable.

Plateforme de collecte open source

Les activités comme la culture, la gastronomie, le sport, l’œnotourisme, sont mises en avant. Le prochain salon Destination Vignobles, organisé par Atout France, se tiendra d’ailleurs à Aix en Provence, en octobre 2020, avec près de 170 TO étrangers et 130 exposants français.

En parallèle, François de Canson a alerté le ministre sur la défaillance des statistiques de fréquentation, et de la collecte de données. « Nous avons trouvé maladroite une publication de l’Insee cet été sur notre région, avec des chiffres provisoires et sans concertation avec les territoires, a-t-il regretté. Nous proposons d’unir nos forces pour être meilleurs dans ce domaine. Nos concurrents comme Brand USA ou Visit Britain, y arrivent avec des plateformes de collecte open source. Il est temps de bouger sur ce point ! ».

En attendant, la région Sud va financer une étude détaillée sur les clientèles, essentiellement étrangères, entre décembre 2019 et décembre 2020, à hauteur de 600 000 euros.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique