Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Président

NULL

Les allées de l’IFTM-Top Resa n’ont jamais accueilli autant de politiques que cette année. On a vu pour la première fois défiler trois ministres en exercice, sans compter Hervé Novelli, en passe de rejoindre Jack Lang au poste de ministre à vie. À la Porte de Versailles, on sentait bien un parfum d’élection présidentielle. Or, il se trouve que dans le microcosme touristique, les professionnels se cherchent également un président. Pour la Fédération (voir p.11). « On va le trouver, rassurez-vous », nous dit-on dans les couloirs. Pas vraiment inquiets en fait, même si le manque de candidats pourrait à la longue porter préjudice à une Fédération en recherche de légitimité, il faut croire que l’homme – ou la femme – ne prime pas sur le projet. Car la force du projet, c’est bien là que réside l’intérêt de la politique, qui ne se limite donc pas à son seul personnel, et ses balades médiatiques ou et ses joutes d’egos. Si aujourd’hui les réseaux ont rappelé à l’ordre les TO sur leurs pratiques commerciales vis-à-vis des mutuelles (voir pp. 8-9), c’est qu’une obligation d’immatriculation existe, encadrée par une loi. Et si Voyages-sncf.com, via sa filiale technologique, son site ou même ses événements autour du tourisme responsable (voir pp. 38-39), s’approche toujours plus près de l’offre France, c’est que les acteurs institutionnels parviennent à rendre la production hexagonale toujours plus cohérente. Et si tous les professionnels du secteur s’échinent à se rassembler autour de la Fédération, c’est d’abord pour faire remonter le dossier du tourisme en haut de la pile et mettre la pression sur les pouvoirs publics, avant de choisir un porte-drapeau. C’est particulièrement important en pleine période électorale, mais peut-être plus encore après les élections pour rappeler à tous ceux qui arpentent les allées aujourd’hui devant les flashs que tout engagement doit être tenu et non pas finir comme des vulgaires Grenelle de l’Environnement. Parce que les paroles en l’air, ça commence à bien faire.

Les professionnels se cherchent également un président

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique