Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pour ses 20 ans, Top of Travel crée deux gammes de clubs

Nouvelle identité visuelle, nouveaux produits, nouvelle segmentation… Pour son vingtième anniversaire, le tour-opérateur fondé par Helmut Stückelschweiger précise son positionnement.

A l’aube du vingtième anniversaire de son entreprise – Top of Travel a été fondé en 1998 – Helmut Stückelschweiger a dressé le 17 janvier un bilan de l’exercice précédent. « L’année 2017 a été excellente. Nous avons rempli notre objectif, qui était d’enregistrer 70 millions d’euros de chiffre d’affaires (+10%) », chiffre le président-fondateur du TO.

Au total, 90 000 personnes ont voyagé avec Top of Travel (+10%), dont la moitié en Top Clubs. Madère est la destination majeure du voyagiste, bien « qu’il soit de plus en plus difficile de trouver des chambres », concède Helmut Stückelschweiger. L’ouverture d’un second club au Portugal a permis de doper la fréquentation du pays (+50%), tandis que le TO reste leader au Monténégro. « En 2018, on va poursuivre dans cette voie et viser les 80 millions d’euros de CA », assume Helmut Stückelschweiger.

Top Clubs et Clubs Cocoon

Pour y parvenir, Top of Travel dévoile sa production pour l’Eté 2018. A noter : les trois nouveaux Top Clubs programmés en Bulgarie, en Sicile et en Andalousie – où le voyagiste compte désormais deux clubs – malgré l’abandon du Marine Aquapark Resort, sur l’île de Kos (Grèce). Au total, 16 Top Clubs sont commercialisés, en plus des quatre nouvelles destinations Circuits (Islande, Norvège, Ecosse, Irlande), de l’offre séjours et du portefeuille de croisières.

C’est dans les pages de la nouvelle brochure dédiée aux clubs et aux séjours qu’on trouve l’innovation la plus marquante de l’année. En effet, Top of Travel a segmenté son offre clubs en deux catégories : les Top Clubs et les Top Clubs Cocoon. « Nous voulions clarifier la promesse Top Clubs », explique Nathalie Benazech, recrutée spécialement par le TO pour travailler sur la définition du concept clubs, et passée notamment par la maison Jet tours. « C’est une refonte de notre concept, basée sur nos forces : des établissements bien situés à taille humaine, un large choix d’excursions, une animation plus légère, … ».

Dans les Top Clubs Cocoon, l’animation sera donc plus soft. « Le but, c’est de favoriser la découverte de la destination par nos clients », précise Nathalie Benazech. Ainsi, l’encadrement des enfants a été revu : tous les midis, les mini-clubs garderont les enfants pour permettre aux adultes de partir en excursion toute la journée (un service proposé 2 fois par semaine dans un Top Clubs classique). La demi-pension est proposée sur les produits Cocoon, au nombre de 5 dans la nouvelle brochure (Canaries, Madère, Malte, Monténégro, Portugal). Avec ses forfaits de location de voitures de 3 jours et les horaires élargies de mini-club, le voyagiste compte séduire davantage de familles, lui qui s’est construit sur le modèle des groupistes.

Un animateur dédié à la découverte du pays

Qu’ils soient Cocoon ou non, tous les clubs de Top of Travel verront leurs équipes d’animations renforcées pour l’été. Elles compteront désormais un Top Explorer : un animateur, identifiable grâce à son t-shirt vert, entièrement dédié à la découverte du pays (balades, cours de cuisine, …). La découverte de la destination aura même sa soirée dédiée, la Top Explorer, où la gastronomie locale et le folklore seront mis à l’honneur. « La découverte, c’est l’ADN de Top of Travel. Avec le Top Explorer, nous positionnons la marque sur ce créneau », éclaire Nathalie Benazech.

Dans sa nouvelle brochure, Top of Travel met donc en avant ses 11 Top Clubs et ses 5 Top Clubs Cocoon. « Quand on a lancé les clubs, en 2013, on voulait faire quelque chose de différent. On poursuit dans cette voie », rajoute Helmut Stüsckelschweiger. D’ailleurs, le TO enrichirait bien son portefeuille d’hôtels animés. « Nous pouvons ouvrir plus de clubs. D’ici à 2020, nous aimerions en proposer une trentaine ». Des clubs qui ne seront pas certifiés par le label Club de vacances – Qualité garantie, lancée il y a quelques mois par plusieurs ténors de la profession. « Je suis tout à fait pour cette idée de label, à condition qu’elle ne dévalorise pas les autres produits. Par exemple, en brochure, comment expliquer qu’un club est labellisé tandis que le club de la page suivante ne l’est pas ? »

20 voyages à gagner pour les clients

Pour accompagner cette production et les ambitions de Top of Travel en 2018, une série de promotions liées au vingtième anniversaire de l’entreprise est mise sur le marché : 20 voyages seront à gagner pour les clients du TO, qui bénéficieront aussi de 20% de réduction sur les départs en Top Clubs au mois de juillet. Enfin, ceux qui, comme le voyagiste fêtent leurs 20 ans en 2018, 50 euros de réduction seront accordés.

La distribution sera évidemment sollicitée par les 8 commerciaux du TO, pilotés depuis le début de l’année par Yann Richard, fraîchement nommé à la tête de la direction commerciale de Top. Plus de 50 workshops seront organisés, ainsi qu’une trentaine de salons dans les aéroports régionaux d’où opère Top of Travel, ou encore une vingtaine d’éductours (Croatie et Monténégro, Algarve, Bulgarie, Sicile, …). Par ailleurs, la Folle Nuit de Top et sa soirée surprise pour les meilleurs partenaires sera reconduite.

Engagé sur 100 000 sièges, soit à peu près 90% de son activité, Top of Travel devrait, sauf événement majeur, remplir les objectifs fixés en 2018. C’est du moins ce que pense Helmut Stückelschweiger, pour qui « les tendances de réservations pour les individuelles sont déjà très encourageantes (+35%) ».

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique