Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

P&O fait pression sur le gouvernement

La compagnie britannique de ferries va réclamer des compensations auprès des autorités françaises pour la baisse de ses activités engendrée par le blocage actuel des ports du nord de la France par des marins pêcheurs.

 
Le ton monte. Depuis deux jours, l’activité transmanche est au point mort. Les ports de Dunkerque, Calais et Boulogne-sur-Mer sont toujours bloqués par les marins-pêcheurs qui protestent contre les quotas européens. Cela perturbe énormément notre service, a déclaré la porte-parole de P&O, évoquant l’impact du blocus pour les compagnies de ferries concernant le transport des touristes mais aussi le trafic marchandises. Nous avons été en contact avec le Foreign Office (ministère britannique des Affaires étrangères) et notre personnel en France a contacté des hommes politiques français, a-t-elle expliqué. Nos avocats étudient la possibilité de présenter une demande de compensations auprès du gouvernement français. Nous avons notre propre équipe juridique, nous faisons pression sur les autorités françaises par divers moyens. Nous utilisons tous les moyens possibles pour essayer d’obtenir que cette action cesse, a-t-elle ajouté. La porte-parole a refusé de dire quel montant de compensations envisageait P&O, mais précisé que la compagnie avait déjà entrepris par le passé des démarches similaires. Nous parlons ici d’un chiffre d’affaires de 1 million de livres (1,1 million d’euros) par jour, a-t-elle souligné. Les compagnies ont proposé aux clients d’être réacheminés vers les ports situés en Normandie ou en Belgique.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique