';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pierre et Vacances se serre la ceinture

Le groupe se restructure pour dégager 50 millions d’euros d’économies. Et engage un développement sur ses marques à vocation européenne.

Le groupe leader dans la location de résidences de tourisme enregistre des résultats semestriels mitigés. Si son chiffre d’affaires (1er octobre 2009-31 mars 2010) affiche une hausse de 2,3 %, il a, à l’inverse, essuyé une perte opérationnelle courante de 73,3 ME, en aggravation de 28 % par rapport à la même période de 2008-2009. Alors que contexte économique ne laisse pas entrevoir de réelle reprise du secteur touristique dans les années à venir, Sven Boinet, le directeur général du groupe, va piloter un « plan de transformation » de l’entreprise, dont l’objectif est une réduction des coûts de 50 ME d’ici à 2013. « La structure bipolaire Pierre et Vacances d’un côté et Center Parcs de l’autre, avec chacune sa direction et son mode de fonctionnement n’a plus lieu d’être. L’objectif est de faire converger l’ensemble des systèmes back et front office et de mutualiser les outils de vente », indique-t-il. Ainsi, le groupe va, par exemple, passer de trois à un call center et mettre en commun ses forces commerciales et sa plate-forme Internet. Par conséquent, des suppressions de postes, dont le nombre n’est aujourd’hui pas encore estimé, auront lieu en cas de doublon et des changements d’affectation interviendront aussi. A contrario, des recrutements sont prévus, notamment pour renforcer les ventes directes sur Internet. Ce plan de transformation s’accompagne d’un plan de développement du parc de 30 % d’ici à 2015, portant principalement sur les marques à vocation européenne : Pierre et Vacances, Center Parcs et Adagio.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire