Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

On a testé… la nouvelle montagne-russe du Parc Astérix

L’Echo Touristique a passé une soirée dans la Grèce antique, pour découvrir la nouvelle attraction du Parc Astérix, ouverte au grand public depuis ce dimanche 11 juin.

Depuis la construction d’Oziris, en 2012, le Parc Astérix n’avait pas connu chantier si colossal. Avec Pégase Express, le plus gaulois des parcs d’attractions signe le deuxième plus gros investissement (16 millions d’euros) depuis son ouverture, en 1989, et frappe un grand coup sur le marché toujours plus concurrentiel des parcs de loisirs.

En effet, lorsqu’on entre dans la zone Grèce du parc à thèmes, impossible de ne pas remarquer l’imposante gare Montparnoss. C’est d’ici que s’élancent les trains de Pégase Express, la nouvelle montagne-russe familiale du Parc Astérix, construite par le fabricant allemand Gerstlauer. Selon la légende, Zeus aurait transformé le célèbre cheval d’Hercule en constellation, pour qu’il puisse parcourir à jamais ce ciel qu’il adore tant…

Un slalom à plus de 50km/h

C’est donc sur le dos du mythique cheval ailé que petits et grands gaulois prennent place, après une file d’attente qui pastiche les équipements traditionnels des gares (distributeurs automatiques, …) dans le pur esprit de la bande-dessinée crée par Uderzo et Goscinny. Une fois les ceintures verrouillées, le train est propulsé et chute dans un premier virage, offrant ainsi les premières sensations d’une attraction qui court sur près d’un kilomètre.

S’en suit une chevauchée mouvementée entre la gare Montparnoss et le parking du Parc Astérix, rendant l’attraction visible des visiteurs dès leur arrivée sur le parc. Un slalom à plus de 50km/h, qui survole parfois les eaux de Romus et Rapidus, l’une des attractions phares du Parc Astérix depuis son ouverture. A mi-parcours, le train s’engouffre dans un temple grec perché en hauteur…

La fuite en arrière…

Là, la vingtaine de passagers du train se retrouve face à une méduse, énervée d’avoir été dérangée par ces indiscrets visiteurs. Comment fuir la fureur d’une créature mythologique dont le regard suffit à pétrifier de simples mortels ? Pégase choisit la fuite et s’envole en marche arrière, emmenant avec lui les chariots qu’il tracte depuis le début de l’aventure.

Cette dernière séquence, surprenante et inhabituelle, installe définitivement Pégase Express dans la liste des attractions cultes du Parc Astérix. Combinant sensations adaptées à toute la famille, effets spéciaux et innovations technologiques, Pégase Express enrichit l’offre du parc, qui a l’ambition de devenir une destination de courts-séjours dès l’année prochaine, avec l’inauguration d’un nouvel hôtel de 150 chambres.

10 mois de chantier ont été nécessaires et 60 entreprises ont participé à la construction de Pégase Express. C’est la septième montagne-russe et la quarantième attraction du Parc Astérix. Plus d’informations en ligne.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique