Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelle-Calédonie : les écologistes font plier Ponant

La compagnie de croisières, qui voulait faire escale dans les îles Chesterfield, veut donner plus de temps au débat pour convaincre les écologistes locaux.

C’est un petit paradis pour la biodiversité, située à 200 miles nautiques à l’ouest de la Grande-terre de Nouvelle-Calédonie, que les clients de Ponant ne pourront pas – encore – découvrir : la compagnie de croisières a annoncé la « suspension » de son projet d’escale dans les îles Chesterfield en Nouvelle-Calédonie, suite à la mobilisation des écologistes, ont indiqué les autorités calédoniennes.

Sanctuaire corallien pour de nombreuses espèces (serpents, tortues, requins et quantités de poissons), les îles Chesterfield devait accueillir une escale de la croisière « Trésors cachés de Nouvelle-Calédonie », prévue du 7 au 20 avril prochain. C’était sans compter la mobilisation d’associations écologistes locales, pour qui le projet de faire débarquer 180 touristes dans l’archipel constitue un projet « honteux et inadmissible ».

Une escale alternative pour la croisière

Dans une lettre adressée à la direction des affaires maritimes de Nouvelle-Calédonie rendue publique, Jean-Emmanuel Sauvée, le président de Ponant, explique que la compagnie « [a] décidé de suspendre ce projet afin de prendre plus de temps pour continuer à débattre et convaincre [ses] interlocuteurs ». Le dirigeant met en avant « la politique de développement durable » de ce « type d’expédition » et sa « promotion du patrimoine naturel exceptionnel de la Nouvelle-Calédonie », avant de concéder que « des difficultés demeurent ».

Dans un communiqué, le gouvernement calédonien, qui instruit la demande d’escale sur un site classé en réserve du Parc naturel de la mer de Corail, a salué « cette décision, empreinte de sagesse et de raison ». Calédonie Ensemble, principal parti non indépendantiste qui avait récemment recommandé de « refuser » d’autoriser cette croisière, s’est « félicité » de la décision de Ponant.

Les îles Chesterfield sont un site majeur de ponte et de reproduction d’oiseaux marins et constituent des récifs vierges, lesquels ne représentent plus que 3% de la surface des récifs de la planète. La Nouvelle-Calédonie abrite un tiers de ces ultimes trésors.

Interrogé, l’agent maritime de Ponant à Nouméa a indiqué chercher « une escale alternative » en Nouvelle-Calédonie pour les clients qui navigueront à travers le Caillou du 7 au 20 avril.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique