Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

New York : l’obligation vaccinale des 5-11 ans s’applique-t-elle aux voyageurs français ?

Les déclarations du maire de New York inquiètent les professionnels du tourisme et les voyageurs. La situation reste confuse.

Le maire a décidé de frapper plus fort que le président Joe Biden au sujet de l’obligation vaccinale aux Etats-Unis. Le 6 décembre 2021, Bill de Blasio a annoncé une extension majeure du programme « Key to NYC », l’obligation de vaccination au niveau national pour les employés et les clients des sites de loisirs et de restauration intérieure.

« À partir du 14 décembre, le programme exigera que les enfants âgés de 5 à 11 ans présentent la preuve d’une dose de vaccin pour ces lieux », explique un communiqué de la mairie. « À partir du 27 décembre, les New-Yorkais âgés de 12 ans et plus devront présenter la preuve de deux doses de vaccin au lieu d’une, à l’exception de ceux qui ont reçu le vaccin Johnson & Johnson. »

Depuis ces déclarations, les professionnels du voyage et les voyageurs s’interrogent. L’obligation relative aux 5-11 ans s’adresse-t-elle aussi aux voyageurs venus de l’étranger, et notamment aux Français ? Cette question revêt une grande importance, à l’heure où les Etats-Unis redeviennent une destination populaire sur le marché tricolore. A l’heure aussi où la vaccination des enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 n’est qu’un projet en France…

« Aucune modalité alternative », selon le Consulat

« Aucune modalité alternative n’a été annoncée par la ville de New York pour les enfants de voyageurs en provenance de pays où la vaccination des 5-11 ans n’est pas encore possible », affirme le Consulat de France à New York, dans une publication du 9 décembre.

Le Consulat détaille aussi la liste des lieux de loisirs et de restauration intérieure pour lesquels l’accès est soumis à une preuve de vaccination :

– Restauration : restaurants, salles de restauration, salles de banquet des hôtels, bars, boîtes de nuit, cafétérias, cafés, fast-foods, épiceries avec salle à manger intérieure et toute autre salle à manger intérieure.

– Loisirs et divertissements : salles de cinéma, salles de concert et de musique, musées, aquariums et zoos, arènes de sport professionnel, stades couverts, centres de congrès, salles d’exposition, espaces de réunion et d’événements des hôtels, salles de spectacle, salles de bowling, salles d’arcade, salles de billard, centres de jeux récréatifs, salles de divertissement et aires de jeux intérieures.

– Activités sportives : gymnases, centres de remise en forme, cours de remise en forme, piscines, studios de danse et autres studios de remise en forme en intérieur (yoga, pilates, etc.).

L’OT attend des clarifications

« Je comprends que l’annonce faite par le maire de New York a créé de la confusion pour tout le monde », a déclaré jeudi 9 décembre l’Office de tourisme de New York. « Nous essayons d’obtenir des éclaircissements de la part de la mairie. »

Depuis, aucun élément nouveau n’est parvenu à la représentante à Paris de l’OT, NYC & Company, qui est assaillie de questions.

Ce matin, à la veille de la mise en place des nouvelles mesures par la Grosse Pomme, la situation demeure floue. « Nous attendons toujours des précisions pour les voyageurs internationaux, et notamment français », nous précise la représentante.

New York « ne cédera pas un pouce dans la lutte contre le Covid-19 » a en tout cas déclaré Bill de Blasio. Le maire quittera son poste le 31 décembre, Eric Adams le remplacera. 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique