Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nationaltours mise sur la distribution, notamment par voie d’acquisition

Le tour-opérateur spécialisé sur les circuits compte s’appuyer sur des nouveaux référencements et des rachats d’agences pour acquérir une notoriété nationale. 

Le tour-opérateur rennais Nationaltours, appartenant au groupe Salaün, annonce une belle progression de son chiffre d’affaires. Au 13 mars 2017, elle atteint 4,5% par rapport à 2016. Une performance que Thierry Houalard, le directeur général, explique par les ventes soutenues sur le Portugal, l’Italie, la Thaïlande, le Vietnam, mais aussi sur l’Inde du nord, où le TO organise son "Voyage de l’année 2017". "Nous avons inscrit 350 clients sur nos 16 départs, depuis janvier jusqu’au 30 novembre prochain, précise-t-il. Il s’agit d’un circuit de 15 jours, réalisé avec notre propre réceptif Ker India, un département de l’agence Mangalam Tours".

Les nouveaux référencements mis en place depuis janvier dernier, dans les réseaux Havas Voyages, E. Leclerc Voyages et Thomas Cook, ont également contribué à dynamiser les ventes.

15 agences en cours d’acquisition

Cette bonne tendance actuelle fait suite à un exercice 2015-2016 également en hausse, de 6,2%, en glissement annuel, à 37 millions d’euros. L’activité groupes constitués, elle, représente un chiffre d’affaires de 19 millions d’euros, contre 15 millions un an plus tôt. Spécialiste des circuits accompagnés en français, avec transfert des clients depuis leur domicile, Nationaltours compte 27 agences à son enseigne dans l’Ouest et l’Est de la France, et s'appuie sur un réseau de 1000 agences partenaires, dont 150 en exclusivité.

"En 2017, nous voulons nous développer via des rachats d’agences, si possible dans des régions où nous ne sommes pas encore très présents, pour avoir une notoriété nationale, avoue Thierry Houalard. A ce jour, cinq dossiers d’acquisition sont en cours dans le très grand Ouest, soit 15 points de vente supplémentaires à notre enseigne. L’idéal serait de baisser les parts de marché de l’Ouest, qui représente encore 80% de l’activité, sans affaiblir les ventes globales".

Trois commerciaux ont été recrutés sur Lyon, Toulouse et Nancy, pour doper les ventes en agences. Et à court terme, Nationaltours devrait être davantage vendu sur la région parisienne, via la probable reprise d’une vingtaine de points de vente Boiloris par le groupe Salaün.

Enfin, à l’horizon 2020, un projet de diversification de l’offre est à l’étude, en développant la marque Entre Nous, des voyages privatisés à partir de deux personnes, encore marginale aujourd’hui.