Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nantes-Atlantique s’envole

+ 20,4 %, c’est l’envolée du trafic à Nantes-Atlantique pour les mois de juillet et août derniers.

Depuis le début de l’année 2006, l’Aéroport Nantes Atlantique a enregistré une hausse de son trafic de +11,5 % avec  1 685000 passagers.

 

Les 196 000 passagers gagnés par rapport à 2005 proviennent exclusivement du trafic régulier (+ 22 %) . Ces passagers se répartissent pour 18 % sur le national avec une forte croissance de Paris (+ 8 %) et pour 82 % sur l’Europe et l’international : impact direct des nouveautés.

 

Air France est leader sur le trafic régulier avec 75 % de parts de marché. Ryanair fait une percée importante avec 12 % au global de parts de marché, 46 % sur l’international.

Les lignes régulières nationales et DOM-TOM connaissent dans leur ensemble de belles progressions. Les lignes régulières européennes et internationales se portent très bien. Londres progresse de 55 %, malgré le départ d’Air France, mais porté par l’ouverture par Ryanair du Londres Stansted.

 

Le marché des vols vacances est quant à lui en légère diminution (-4,5 %). Cette tendance à la baisse est également nationale (2,4% de moins de vente de forfaits). Elle est accentuée à Nantes Atlantique par le transfert entre charters et réguliers qui s’opère avec les ouvertures de lignes sur le Maroc et sur la Corse.

 

Sur ce marché vacances, Nantes Atlantique a un comportement très proche du marché, ses résultats sont conformes aux tendance nationales :

-une croissance importante du Maroc et dans une moindre mesure de la Tunisie, ces 2 marchés représentent 40% de l’activité charter,

-une poursuite de la forte progression sur l’Europe de l’Est (+17%) avec un marché dominé par la Croatie,

-un repli important des marchés européens traditionnels avec des baisses variant de 5% sur l’Espagne, jusqu’à 11% pour la Grèce (3ème destination charter)

-La Turquie a quant à elle bien résisté (+1%) dans un contexte difficile ce qui n’est pas toujours le cas, l’Egypte est en forte diminution (-40%).

 

Le marché charter est donc en recul mais à relativiser car 2005 était une année record à +15%.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique